Crise au Front de gauche : «Tout n'est pas réglé», selon Pierre Laurent (PCF)

le
3
Crise au Front de gauche : «Tout n'est pas réglé», selon Pierre Laurent (PCF)
Crise au Front de gauche : «Tout n'est pas réglé», selon Pierre Laurent (PCF)

Si la «crise» n'est pas encore surmontée, le dialogue est au moins rétabli entre Jean-Luc Mélenchon et Pierre Laurent. Ce vendredi, Pierre Laurent (PCF) et Jean-Luc Mélenchon (PG) se sont réunis dans un «lieu neutre», un restaurant de la butte Chaumont du XIXe arrondissement de Paris. Sans toutefois déjeuner ensemble.

Les dirigeants du Parti communiste et du Parti de gauche sont en froid depuis plusieurs mois. En cause notamment : la stratégie à adopter pour les municipales de mars. Dans plusieurs villes, dont Paris, le PCF a décidé de s'allier avec le Parti socialiste dès le premier tour, ce que désapprouve le PG, qui plaide pour des listes autonomes.

«La crise qu'on a traversée est derrière nous, mais tout n'est pas réglé», a reconnu devant la presse le numéro un du Parti communiste Pierre Laurent, au terme de la rencontre qui aura duré près de trois heures. Au bout du compte, ce rendez-vous «est extrêmement rassurant pour ceux qui s'inquiétaient» de l'avenir du Front de gauche, a-t-il ajouté.

VIDEO. Pierre Laurent (PCF) : «La crise qu'on a traversée est derrière nous»

«Nous sommes arrivés ici avec un constat, c'est que le Front de gauche est en crise (au sujet des) municipales. Nous en sortons avec l'idée que cette crise est surmontable», a confirmé Eric Coquerel, secrétaire national du PG. «La vie continue, mais pour l'instant la crise n'est pas surmontée. On espère qu'elle va être surmontée», a-t-il ajouté.

Mélenchon a quitté la réunion une demi-heure plus tôt

«On va essayer de trouver une issue. Il ne faut pas casser la vaisselle à la maison» a déclaré à son arrivée, Jean-Luc Mélenchon, coprésident du Parti de gauche, affichant une volonté d'apaisement. Deux heures et demi plus tard, il quittait précipitamment la réunion pour cause «de déjeuner» sans faire aucune déclaration à la presse.

Discussions autour du logo...et de Paris

«C'est sur la question du ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 2445joye le vendredi 17 jan 2014 à 18:39

    Une autre illustration des "combinazione" de partis (ici, entre le PS et le PC) qui font le quotidien des régimes parlementaires et sont propres à vous en dégoûter

  • M898407 le vendredi 17 jan 2014 à 18:18

    Cette rencontre entre deux "has been" qui ne représentent plus que quelques mercenaires sans conviction et financés par leurs partis respectifs n'a aucun intérêt pour les citoyens de ce pays !

  • zoila5 le vendredi 17 jan 2014 à 18:07

    parti communiste !! on ne peut pas dire "on ne savait pas". lire Stéphane Courtois... le livre noir du communisme... pour ceux qui ne savent pas encore !!