Crise agricole : barrages levés en Moselle, nouvelles actions à Marciac

le , mis à jour à 20:00
16
Crise agricole : barrages levés en Moselle, nouvelles actions à Marciac
Crise agricole : barrages levés en Moselle, nouvelles actions à Marciac

Les barrages ont été levés par les agriculteurs en fin d'après-midi en Moselle selon  le président de la Fédération départementale des syndicats d'exploitants agricoles (FDSEA) de Moselle, Jean-Marc Brême.

Ce mardi, dès 8h30, les éleveurs qui protestent contre les distorsions de concurrence avec les autres pays européens s'étaient installés près de Thionville pour s'élancer sur l'A31 et sur l'A4. Auparavant, ils avaient déversé du fumier devant un magasin Metro et un restaurant McDonald's de Metz.

Près de 150 tracteurs étaient positionnés vers la croix d'Hauconcourt sur l'A31. Les agriculteurs filtraient les passages pour arrêter tous les camions frigo. «Nous avons intercepté du soi-disant lait français emballé en Allemagne, des pêches italiennes et de la viande bovine argentine», a déclaré Jean-Marc Brême, expliquant qu'une petite partie de ces chargements avait été déversée sur la chaussée, et soulignant n'avoir trouvé que très peu de produits français dans les camions «contrôlés».

Sur l’A4, à hauteur de Phalsbourg, un autre barrage filtrant a été installé au niveau de la jonction avec la N4 (axe Nancy-Strasbourg). A la mi-journée on notait 11km de bouchons dans la direction Strasbourg-Paris. Selon les agriculteurs, le plan d’urgence du gouvernement ne répond pas à leurs besoins. «On doit pouvoir étaler nos dettes et revenir à un coût de production équivalent au prix de vente», explique un éleveurs dans le Républicain Lorrain.

Les perturbations en fin de matinée (CRIR)

Les éleveurs attendent Manuel Valls de pied ferme à Marciac

Quelques centaines d'agriculteurs en colère ont également dressé mardi des barrages filtrants aux entrées du village gersois de Marciac (Gers), hôte depuis lundi du plus important festival de jazz de France. Les agriculteurs du Gers souhaitent rencontrer le Premier ministre Manuel Valls, attendu ce mercredi à Marciac. «La première chose que nous ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7097610 le mardi 28 juil 2015 à 19:05

    que les éleveurs demandent le regime des intermittents du spectacle ! valls l'a institutionnalisé et vit grâce aux salariés qui bossent ...

  • M7403983 le mardi 28 juil 2015 à 18:19

    Ben, si les préfets ne donnent pas l'ordre contrôler la chienlit dans les camions d'importation, il faut bien qu'il y en ai qui se coltinent le travail ... Tout cela peut se comprendre !!!!

  • xk8r le mardi 28 juil 2015 à 18:18

    valls et cazeneuve avec le froc sur les chevilles LOL

  • pallach le mardi 28 juil 2015 à 17:44

    Finalement ils ne savent pas quoi contrôler. C'est la force du marché qui dilue les responsabilités...

  • f.peter le mardi 28 juil 2015 à 17:20

    On rentre de STRASBOURG: 4H30 au lieu d'1H10. Plein de gendarmes qui regardent. Les agriculeurs "contrôlent" les restaurants et les camions frigos: je ne savais pas qu'ils avaient un pouvoir de police!

  • Pierusan le mardi 28 juil 2015 à 17:18

    rougegre : tout juste ! France = 1er marché européen des machines agricoles, MAIS balance commerciale pour les agro-équipements = .....moins 1,6 milliard € !! La France produit certes 1,5 milliard € de tracteurs, mais ce sont essentiellement des : Claas (Allemand), Massey Ferguson (USA) et Kubota (Japon) !!

  • vazi le mardi 28 juil 2015 à 17:18

    et pourtant une des solution est dans la méga ferme mais ils n'en veulent pas donc ils risquent de disparition nos éleveurs FrancaisFeraient mieux d'aller dans cette voie avec le Made in France afin de couler nos cher voisins

  • Berg690 le mardi 28 juil 2015 à 16:46

    Ils iront à nouveau faire les beaux au prochain Salon.

  • rougegre le mardi 28 juil 2015 à 16:01

    Sur 50 tracteurs 1 ou 2 sont français ... Il n'y a pas comme un défaut là ?

  • M1765517 le mardi 28 juil 2015 à 15:45

    le plus scandaleux ceux sont les brulots de pneus et de plastiques !