Crise à la mairie FN d'Hayange : la première adjointe démise de ses fonctions

le
3
Crise à la mairie FN d'Hayange : la première adjointe démise de ses fonctions
Crise à la mairie FN d'Hayange : la première adjointe démise de ses fonctions

Sale ambiance de règlement de comptes dans une municipalité passée au Front National il y a à peine 6 mois. La première adjointe au maire FN d'Hayange (Moselle), 15 700 habitants, a été officiellement démise de ses fonctions lors d'un conseil municipal houleux mercredi soir, sur fond d'accusations d'irrégularité des comptes de campagne du maire Fabien Engelmann.

La décision d'exclure Mme Marie Da Silva a été approuvée, par un vote à bulletin secret, par 21 voix contre elle, 1 voix pour et 1 vote blanc, devant quelque 200 personnes, dont de nombreux journalistes.

Des frais de campagne douteux non remboursés ?

Les relations entre le maire, élu en mars, et sa première adjointe se sont tendues récemment. Elle lui reprochait notamment la futilité de ses premières décisions telles que la création d'un pigeonnier, l'installation d'une nouvelle fourrière animale ou encore d'avoir fait repeindre en bleu-blanc-rouge les anciens wagonnets, symboles de l'histoire minière de la ville, ancien centre névralgique de la sidérurgie lorraine.

Mme Da Silva a également porté plainte, mardi, pour «abus de confiance, abus de biens sociaux et harcèlement» contre Fabien Engelmann, lui reprochant des irrégularités dans ses comptes de campagne lors des dernières élections municipales.

Factures à l'appui, elle a affirmé avoir avancé quelque 3000 euros de frais de campagne, dont 1575 euros pour des tracts électoraux, et que ces sommes n'auraient été que partiellement remboursées, sans être déclarées dans les comptes officiels du candidat.

Marine Le Pen au secours du maire

Mercredi soir, à l'issue du vote contre Mme Da Silva, le maire s'est félicité d'«un résultat sans appel». Les 10 élus de l'opposition, qui n'ont pas pris part au vote, ont quitté la salle du conseil, dénonçant une «mascarade», certains appelant Fabien Engelmann à démissionner.

«Je n'ai pas fini mon bras de fer avec le maire», a déclaré ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le jeudi 4 sept 2014 à 22:44

    Peu importe Duine, le FN est comme tous les partis, ni plus ni moins. Vous savez le slogan FN, mains propres...ça commence à dater un peu. Les mentalités des jeunes loups en politique ont une conception un peu différente.

  • M3182284 le jeudi 4 sept 2014 à 17:15

    Le Parisien, journal qui fait de l'information de caniveau, est condamné à exhumer tout ce qu'il peut du moment que ça parle de FN, de faits divers, de coucheries, de violences ,peut importe le degré d'importance ou de véracité du contenu.

  • duine le jeudi 4 sept 2014 à 16:59

    ce type de situations doit se passer tous les jours dans certaines des 36000 communes en France mais lorsqu'il s'agit de l'ump ou du ps, on se tait!!!