Crise : 20% des Français ont déjà pensé sérieusement au suicide

le
11
Crise : 20% des Français ont déjà pensé sérieusement au suicide
Crise : 20% des Français ont déjà pensé sérieusement au suicide

Les chiffres sont renversants : 20 % des Français ont déjà pensé sérieusement au suicide, dont 30 % parmi les chômeurs. Selon l'enquête de la Fondation Jean-Jaurès réalisée par l'Ifop (1) en janvier 2016 visant à mesurer l'impact de la crise économique sur le rapport que les Français ont avec le suicide (dont nous publions les résultats en exclusivité), ce mal se propage dangereusement. A la veille de la Journée nationale de prévention contre le suicide, l'un de ses auteurs, le professeur Michel Debout (2), membre de l'Observatoire du suicide créé en 2013, appelle à une mobilisation et dénonce vingt ans d'inaction des pouvoirs publics.

De plus en plus de Français sont concernés. Faut-il y voir un cri d'alerte ?

MICHEL DEBOUT. Il y a un problème grave, c'est pour cela que j'appelle à une réaction de la société, des pouvoirs publics, des décideurs. Cette troisième enquête montre, de façon très préoccupante, une aggravation de la situation. En 2000, il y avait 13 % de Français qui avaient envisagé sérieusement de se suicider, dont 3 % avaient fait une tentative. Aujourd'hui, un Français sur cinq (20 %) a déjà pensé sérieusement au suicide, dont 5 % qui ont fait une tentative. Cela traduit un état de détresse personnel et social de beaucoup de nos compatriotes. Et le plus alarmant, ce sont les chômeurs : 30 % parmi les 5 millions de demandeurs d'emploi sont concernés. Comment peut-on croire qu'une personne en état dépressif qui est en train de perdre l'estime de soi et qui s'isole pourra retrouver du travail ?

Que préconisez-vous ?

Il y a un paradoxe : quand on perd son travail, on perd la médecine qui va avec. Une première visite médicale devrait avoir lieu dans les deux mois qui suivent la perte de l'emploi. Si besoin, le médecin pourra proposer un accompagnement. Mais, surtout, il aura prévenu le chômeur des risques. Perdre son emploi, être licencié, faire faillite sont des situations traumatiques ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 il y a 12 mois

    Yanemen bien vu!!!!

  • M415325 il y a 12 mois

    Yanemen bien vu!!!!

  • d.e.s.t. il y a 12 mois

    Les fonctionnaires ne se suicident pas, leur vie est trop belle pour l'abandonner!

  • MIKE3000 il y a 12 mois

    Sans compter le suicide du pays par nos socialos-communos-verdâtres!

  • j.barbe6 il y a 12 mois

    C'est courant dans tous les anciens Etats socialistes.Donc en France actuellement. Dictature du fonctionnariat.

  • clausfer il y a 12 mois

    Et les quatre-vingts autres pour cent ont déjà pensé à tuer les casse-c-pieds.

  • syjo il y a 12 mois

    le socialisme est trop social !!

  • syjo il y a 12 mois

    c'est surement plus,mais c'est pas étonnant quand on voit les tronches de l'équipe à porcinet

  • soulamer il y a 12 mois

    combien se flinguent a cause des différentes administrations ?

  • frk987 il y a 12 mois

    Ce qui n'est bien sûr jamais le cas des politicards !!!!!