Crimée : la Russie promet de ne pas agresser l'Ukraine

le
0
Des policiers ukrainiens protègent les organes du gouvernement de Crimée, le 26 février.
Des policiers ukrainiens protègent les organes du gouvernement de Crimée, le 26 février.

Le président ukrainien par intérim Olexandre Tourtchinov a mis en garde la flotte russe de la mer Noire contre toute "agression militaire", après la prise de contrôle de certains bâtiments du pouvoir ukrainien en Crimée par des hommes armés non identifiés. "Je m'adresse aux dirigeants militaires de la flotte de la mer Noire : tous les militaires doivent rester sur le territoire prévu par les accords. Tout mouvement de troupe armée sera considéré comme une agression militaire", a-t-il déclaré au Parlement. L'Ukraine a par ailleurs convoqué jeudi le chargé d'affaires russe Andreï Vorobiev pour lui rappeler que la Russie était garante de son intégrité territoriale. Kiev "a insisté sur le fait que la Russie s'était portée garante de l'indépendance et de l'intégrité territoriale de l'Ukraine", souligne le ministère des Affaires étrangères. "On lui a remis une note pour demander que les militaires de la flotte russe de la mer Noire (stationnée à Sébastopol, en Crimée) s'abstiennent de tout mouvement en dehors du périmètre où ils sont cantonnés".La Russie a réagi jeudi midi via son ministère des Affaires étrangères, en promettant de respecter les accords avec l'Ukraine sur la flotte de la mer Noire.Une enquête pour "terrorisme" a été ouverte, a indiqué le parquet général. "L'enquête pour acte terroriste a été ouverte", a indiqué le parquet dans un communiqué en précisant que "deux groupes d'inconnus de 10 à 15 personnes...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant