Crimée : Kiev se réserve le droit de saisir les biens russes

le
1

L'Ukraine se réserve le droit de se saisir des biens de la Russie si celle-ci approuve la "nationalisation" des propriétés de l'État ukrainien en Crimée, a déclaré mardi le ministre ukrainien de la Justice, Pavlo Petrenko. "Si la Russie reconnaît officiellement cette décision (des autorités séparatistes de la Crimée), l'Ukraine se réserve le droit de prendre des mesures appropriées pour compenser les pertes grâce aux biens appartenant à la Russie qui se trouvent en Ukraine et dans d'autres États", a déclaré Pavlo Petrenko, cité dans un communiqué de son ministère.L'Ukraine ne reconnaîtra jamais le rattachement de la Crimée à la Russie, a déclaré de son côté le porte-parole de la diplomatie de Kiev, Evguen Perebyïnis, cité par l'agence Interfax. "Nous ne reconnaissons et ne reconnaîtrons jamais la soi-disant indépendance et le soi-disant accord sur le rattachement de la Crimée à la Russie", a déclaré Evguen Perebyïnis, ajoutant que l'accord signé à Moscou n'avait "rien à voir avec la démocratie, le droit et le bon sens".

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco le mardi 18 mar 2014 à 18:18

    L'Ukraine va tomber de haut : elle se croit soutenue par Obama, alors que ce dernier se joue de l'Europe et de l'Ukraine. Nous serons, nous aussi, les dindons de la farce.