CRH, Blackstone au coude-à-coude sur les actifs Lafarge-Holcim-sces

le
0

* CRH a fait une offre à 6 mds, Blackstone à 5,5 mds-sources * CRH confirme discuter avec Lafarge * Le choix d'un candidat pour des discussions exclusives attendu dans les prochains jours-sces PARIS, 22 janvier (Reuters) - Le cimentier irlandais CRH CRH.I et un consortium emmené par Blackstone BX.N sont les deux favoris pour remporter les actifs que Lafarge LAFP.PA et Holcim HOLN.VX vont vendre dans le cadre de leur projet de fusion, a-t-on appris jeudi de sources proches du dossier. Selon une des sources, CRH est considéré comme le candidat ayant le plus de chances de l'emporter avec l'offre la plus élevée, à six milliards d'euros, mais la bataille reste trop serrée pour que l'on puisse encore prédire le résultat avec certitude. CRH a publié en fin d'après-midi un communiqué confirmant être en discussion avec Lafarge et Holcim sur l'acquisition potentielle de certains actifs mis en vente. "S'il ne peut y avoir aucune certitude que les discussions aboutiront à une transaction, si une acquisition venait à avoir lieu, elle serait probablement financée par une combinaison de cash, de dette et d'une émission d'actions", a indiqué le groupe. Le consortium conduit par Blackstone, et qui comprend aussi Cinven CINV.UL et le fonds de pension canadien CPP, a présenté de son côté une offre de 5,5 milliards d'euros, a indiqué une deuxième source. Une troisième source a déclaré que les autres candidats en lice, parmi lesquels un consortium formé du fonds de "private equity" CVC CVC.UL et des fonds souverains d'Abou Dhabi ADIA (Abou Dhabi Investment Authority) et de Singapour GIC GIC.UL , poursuivaient leur "due diligence" sur les actifs et pouvaient encore amender leurs offres. "Les vendeurs n'ont pas encore choisi un candidat pour des discussions exclusives", a dit une des sources, ajoutant que ce pourrait être chose faite dans les prochains jours. Selon des banquiers, le consortium Blackstone est en train de réunir un financement allant jusqu'à 4,5 milliards d'euros de dette, soit environ 5,5 fois l'Ebitda de 725-730 millions d'euros, dont des lignes de crédit non tires. Lafarge et Holcim ont reçu de nombreuses marques d'intérêt pour les actifs mis en vente mais un certain nombre de candidats, comme KKR KKR.N , l'italien Italcementi ITAI.MI ou le turc Sabanci SAHOL.IS n'ont lorgné qu'une partie seulement des actifs mis en vente, ont indiqué les sources. Selon elles, Holcim et Lafarge préfèrent vendre en un bloc l'ensemble du portefeuille pour éviter de se retrouver avec des actifs moins attractifs qui n'auraient pas trouvé preneur. Lafarge, Holcim, CRH, Cinven, CPP et CVC ont refusé de faire un commentaire. Personne chez ADIA et GIC n'était disponible dans l'immédiat pour commenter ces informations. (Avec Claire Ruckin, Gilles Guillaume pour le service français, édité par Marc Angrand)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant