« Créer ma filiale en Russie a été plus facile que lancer ma boîte en France »

le
0
Jean Régnier, PDG de Comearth, société spécialisée dans les centres d'appel, détaille son quotidien de patron de PME désarmé face aux lourdeurs administratives.

Cotisations patronales, cotisation foncière des entreprises (CFE), contribution sur la valeur ajoutée des entreprises (CVAE), taxe sur les bureaux (TSBCS), cotisation au développement de l'apprentissage (CDA)... la liste «à la Prévert» des prélèvements qui pèsent sur les entreprises n'en finit pas. «Les taxes s'empilent comme dans un mille-feuilles, on ne sait plus à qui on paie et surtout pourquoi on paie et avec des échéances différentes pour chaque administration. On nous invente en permanence de nouvelles règles, de nouveaux textes que même les administrations n'arrivent pas à suivre... c'est dire! Ca coûte un argent fou à nos entreprises en frais de conseils et d'avocats au dépend de l'investissement, donc de l'emploi! On passe un temps fou à communiquer avec une multitude d'organismes. C'...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant