Credit Suisse, en perte au T1, voit encore un marché difficile

le
0
    * Perte de 302 millions de francs au T1 (consensus de -424 
mlns) 
    * Les conditions de marché difficiles devraient persister - 
DG 
    * Le directeur financier n'anticipe pas de nouvelles grosses 
charges de dépréciation 
    * Le titre s'adjuge plus de 5% sur le marché suisse 
 
 (Actualisé avec détails, cours de Bourse) 
    par Joshua Franklin 
    ZURICH, 10 mai (Reuters) - Credit Suisse  CSGN.S  a annoncé 
mardi une perte moins prononcée que prévu au titre du premier 
trimestre, tout en disant que les conditions de marché 
difficiles qui ont fait plonger ses comptes dans le rouge sur la 
période devraient persister au moins jusqu'au deuxième. 
    Le numéro deux de la banque suisse, en plein 
repositionnement stratégique sous la houlette de son nouveau 
directeur général Tidjane Thiam, a accusé sur la période 
janvier-mars un perte de 302 millions de francs suisses (273 
millions d'euros), ce qui est mieux que le consensus de -424 
millions de neuf analystes interrogés par Reuters. 
    Vers 08h40 GMT, le titre Credit Suisse s'adjuge 5,36% à 
14,15 francs sur le marché suisse, affichant la plus forte 
hausse de l'indice paneuropéen Stoxx 50  .STOXX50  et tirant 
vers le haut l'indice du secteur bancaire européen  .SX7P  
(+1,74%). 
    La hausse du jour ramène le repli de la valeur depuis le 
début de l'année à 34,6% contre -21,2% pour l'indice sectoriel. 
    La bonne tenue du titre s'explique peut-être également par 
les propos de David Mathers, directeur financiers de Credit 
Suisse, qui a dit à Reuters qu'il ne s'attendait pas à l'avenir 
à voir d'autres dépréciations de la survaleur de l'ampleur de 
celles qui ont marqué les derniers trimestres. 
    Début février, Credit Suisse avait annoncé sa première perte 
annuelle depuis 2008, en raison d'une lourde charge pour 
dépréciation sur son segment banque d'investissement. 
 ID:nL8N15J1H1  
     
    UN RATIO TIER 1 INFÉRIEUR À CELUI D'UBS 
    "Au cours du premier trimestre 2016, notamment en janvier et 
en février, nous avons dû opérer sur certains des marchés les 
plus difficiles que nous ayons connus, avec des volumes et une 
activité clientèle fortement réduits", déclare Tidjane Thiam, 
cité dans un communiqué. 
    "Même s'il y a eu de légers signes d'amélioration de 
l'activité en mars puis en avril, la frilosité des marchés et 
les bas niveaux d'activité clientèle vont probablement persister 
durant le deuxième trimestre 2016, voire au-delà." 
    Sous la houlette de Tidjane Thiam, entré en fonctions en 
juillet, Credit Suisse a procédé l'an dernier à une augmentation 
de capital de six milliards de francs tout en réduisant la 
voilure dans la banque d'investissement, une activité plus 
volatile, pour privilégier la gestion de fortune, un segment 
plus stable. 
    Fin mars, la banque avait annoncé une revue à la hausse de 
son programme d'économies de coûts d'ici 2018, le portant à 4,3 
milliards de francs, avec notamment à la clef 6.000 suppressions 
de postes.  ID:nL5N16V1G1  
    En dépit du net recul du cours de Bourse depuis le début de 
l'année, la nouvelle stratégie la banque est approuvée par la 
majorité des investisseurs et des actionnaires. 
    Certains se demandent cependant, au vu de la dureté des 
conditions de marché, si la banque sera en mesure d'atteindre 
ses objectifs 2018 en matière de bénéfices, tout en 
s'interrogeant sur la position de Credit Suisse en termes de 
capital. 
    A la fin du premier trimestre, le ratio Tier 1 de Credit 
Suisse, une mesure de la solidité financière d'une banque, était 
inchangé à 11,4%, ce qui correspond à sa fourchette de 11% à 12% 
fixée pour 2016, mais contre 14% le grand rival UBS  UBSG.S . 
 
 (Benoît Van Overstraeten pour le service français, édité par 
Véronique Tison) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant