Credit Suisse déjoue les attentes avec un léger profit

le
0
Credit Suisse déjoue les attentes avec un léger profit
Credit Suisse déjoue les attentes avec un léger profit

par Pascal Schmuck

ZURICH (Reuters) - Credit Suisse est parvenu contre toute attente à renouer avec les profits au premier trimestre, en dépit d'une charge de 1,5 milliard de francs sur sa propre dette et grâce à des économies de coûts plus importantes que prévu.

Le numéro deux de la banque en Suisse s'est abstenu de faire des prévisions pour l'exercice. Le directeur financier David Mathers a cependant indiqué lors d'une conférence téléphonique que les conditions de marché n'étaient pas aussi favorables en avril qu'au premier trimestre.

Le bénéfice net trimestriel est ressorti à 44 millions de francs (36,6 millions d'euros), contre une perte de 637 millions au quatrième trimestre 2011 et alors que les analystes interrogés par Reuters attendaient en moyenne une perte de 436 millions.

Dans la banque d'investissement, Credit Suisse a enregistré un bénéfice avant impôts de 993 millions, après une perte de 1,44 milliard au trimestre précédent.

Les activités de banque privée ont dégagé un bénéfice de 625 millions.

En excluant l'effet d'une perte de 1,55 milliard de francs liée au resserrement des écarts de crédit, le résultat net serait ressorti à 1,35 milliard de francs.

"Notre performance est un indicateur de ce que notre modèle commercial est en mesure de générer, et souligne la force des activités clientèle que nous avons développées ces dernières années", a déclaré le directeur général Brady Dougan, cité dans le communiqué.

Credit Suisse s'est distingué par un contrôle des coûts qui a réduit son taux de frais annualisé de 1,5 milliard de francs, soit plus que son objectif de réduction déjà annoncé de 1,2 milliard.

En outre, la banque a accéléré la diminution de ses actifs pondérés des risques, les ramenant à 294 milliards de francs pour l'ensemble du groupe bancaire, dont 210 milliards de dollars pour la BFI.

SORTIES NETTES DE FONDS AU NIVEAU DU GROUPE

Le ratio des fonds propres de base (Tier 1) a atteint 15,6% à fin mars contre 15,2% à fin décembre 2011, et le rendement des fonds propres s'est amélioré à 0,5% contre -7,7% trois mois plus tôt.

Credit Suisse a enregistré des sorties nettes de fonds de 7,1 milliards de francs. La gestion d'actifs a pour sa part accusé des sorties de capitaux, dues essentiellement à un seul mandat à faible marge, pour un total de 13,7 milliards de francs.

Quant aux afflux dans la banque privée, ils ont été de 8,4 milliards dont 5,8 milliards attribuables à la gestion de fortune.

"Les afflux dans la gestion de fortune sont nettement plus faibles que prévu et le résultat avant impôts de 406 millions déçoit", retient Andreas Venditti, à la Banque Cantonale de Zurich, déplorant l'impact sur la marge brute, en baisse sur le trimestre.

A la banque Vontobel, Teresa Nielsen note la performance de la BFI, mais ajoute : "Cependant, nous prévoyons que les trimestres à venir seront impactés par le ralentissement des marchés financiers, et les résultats avant impôts de la banque d'investissement vont se tasser au deuxième trimestre."

L'action Credit Suisse perdait 0,6% à 23,4 francs à 12h25, sous-performant nettement l'indice européen des valeurs bancaires qui s'adjugeait 1,8%.

UBS publiera ses résultats trimestriels mercredi prochain.

Edité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant