Credit Suisse-Bénéfice net en hausse pour le 3e trimestre consécutif

le
0
    2 novembre (Reuters) - Credit Suisse  CSGN.S , que le fonds 
activiste RBR Capital Advisors voudrait voir être scindé en 
trois entités, a publié jeudi une hausse quasiment multipliée 
par six de son bénéfice net au troisième trimestre. 
    C'est la troisième hausse trimestrielle d'affilée pour la 
banque suisse, une première depuis que son directeur général 
Tidjane Thiam en a pris la tête en juillet 2015. 
    Après avoir subi une perte nette totale de 6,56 milliards de 
francs (5,63 milliards d'euros) sur l'ensemble de 2016 et de 
2015, le deuxième groupe bancaire helvétique a fait état d'un 
bénéfice net part de groupe de 244 millions de francs suisse au 
troisième trimestre . 
    Ce résultat est inférieur aux anticipations des analystes 
qui tablaient sur 264 millions de francs, selon le consensus 
Reuters, mais est supérieur à celui de la banque, qui prévoyait 
un bénéfice net de 184 millions de francs. 
    "Alors que les prévisions de croissance économique mondiale 
ont continué de s'améliorer, le contexte politique incertain, 
les politiques monétaires des banques centrales, l'ampleur et le 
calendrier des réformes aux Etats-Unis, comme les niveaux de 
volatilité historiquement faibles, ont pesé sur l'activité des 
clients, qui reste atone", déclare Tidjane Thiam dans un 
communiqué.  
    Malgré ce bénéfice en hausse, Credit Suisse ne parvient pas 
encore à délivrer le niveau de rendement que les investisseurs 
attendent d'un établissement de cette taille. A titre de 
comparaison, son concurrent UBS  UBSG.S  a publié un bénéfice 
net trimestriel de 946 millions de francs.   
    Le ratio de fonds propres CET 1 a baissé à 13,2% au 
troisième trimestre, contre 13,3% au deuxième. 
    L'apport de capitaux nets s'est établi à 10,4 milliards de 
francs, en hausse de 8% par rapport au troisième trimestre 2016. 
    Le bénéfice imposable de la division trading, qui a perdu 
des milliards de dollars au cours des deux dernières années, est 
ressorti à 73 millions de dollars, contre 92 millions de dollars 
un an plus tôt. 
    Les revenus tirés des activités de taux fixe ont reculé de 
8% par rapport à il y a un an. Les concurrents américains de 
Swiss Re ont vu leur revenu FICC (obligations, changes, matières 
premières) chuter de 22% sur le même trimestre. 
    Le fonds activiste RBR Capital Advisors a lancé une campagne 
en faveur d'un éclatement du groupe en trois entités distinctes 
après avoir pris une petite participation au capital de la 
deuxième banque suisse, dans l'objectif de doper son cours de 
Bourse.   
    Il prône la création d'une banque d'investissement, d'une 
société de gestion d'actifs et d'une troisième entité en charge 
de la gestion de fortune, où seraient aussi logées les activités 
de banque de dépôt et de banque commerciale. 
 
 (Joshua Franklin; Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service 
français, édité par Benoît van Overstraeten) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant