Credit suisse augmente son capital

le
0
CRÉDIT SUISSE AUGMENTE SON CAPITAL
CRÉDIT SUISSE AUGMENTE SON CAPITAL

ZURICH (Reuters) - Credit suisse a annoncé mercredi toute une série de mesures visant à renforcer ses fonds propres, conformément à la demande de la Banque nationale suisse (BNS) le mois dernier, via notamment une émission d'obligations convertibles, des cessions d'actifs et de nouvelles réductions de coûts.

Ces mesures immédiates augmenteront le capital de la banque de 8,7 milliards de francs suisses (7,24 milliards d'euros), avec une émission de 3,8 milliards d'obligations convertibles, ouverte aux investisseurs existants tels que le Qatar et Olayon Group mais aussi à de nouveaux investisseurs comme le fonds de singapourien Temasek

De même, l'échange de 1,7 milliard de titres hybrides du groupe saoudien Olayan Group en obligations convertibles sous conditions (CoCo) qui comptent dans le calcul du capital Tier 1 et qui était initialement prévu en octobre 2013, aura lieu dès cette année.

"Les mesures que nous avons annoncées aujourd'hui devraient écarter tous les doutes évoqués dans le rapport de la Banque nationale suisse", a déclaré le directeur général de Credit suisse Brady Dougan lors d'une conférence de presse.

Brady Dougan, reconnu pour avoir bien dirigé la banque dans la tempête de la crise financière, a été déstabilisé le mois dernier lorsque la BNS a appelé Credit suisse à prendre des mesures urgentes pour améliorer ses fonds propres cette année, entraînant une forte baisse de l'action de la banque.

La BNS s'est félicitée des mesures prises par l'établissement bancaire.

"Dans un environnement qui reste particulièrement difficile pour le système bancaire international, ces mesures renforcent sensiblement la capacité de résistance de Credit suisse", a annoncé la banque centrale dans un communiqué.

L'action Credit suisse, qui avait touché un plus bas de 20 ans à 16,35 francs suisses après l'avertissement de la SNB, s'adjugeait plus de 4% à 17,86 francs vers 13h10, sur-performant l'indice européen des valeurs bancaires (+0,02%).

BÉNÉFICE NET DE 788 MILLIONS DE FRANCS

"La focalisation sur le renforcement des fonds propres et sur la réduction des coûts est parlante", commentent les analystes de la banque Notenstein. "Après les critiques de la BNS concernant le capital de Credit suisse et l'accès de défiance des investisseurs, ces mesures sont les bienvenues."

En plus des émissions de capital, Credit suisse va vendre des actifs immobiliers, demander à ses employés de changer en actions leurs futurs bonus payés en numéraire et céder des actifs illiquides de ses structures de capital investissement.

La banque a aussi augmenté d'un milliard de francs suisses son objectif de baisse des coûts, à trois milliards de francs, ayant déjà atteint son objectif 2013 de deux milliards de francs d'économies au cours des deux premiers trimestres de 2012.

Sous pression pour abaisser son dividende, Credit suisse a par ailleurs annoncé qu'elle envisageait un paiement du dividende en actions de 0,75 francs suisses par action, alors qu'elle avait laissé le choix à ses actionnaires d'être payés en cash ou en actions l'an dernier.

Selon la banque, ces mesures devraient porter son ratio de fonds propres de 7% à 9,4% d'ici la fin de l'année, selon les normes suisses qui incluent les règles de Bâle III.

Elle a aussi annoncé un bénéfice net du deuxième trimestre de 788 millions de francs, avançant la publication de ses comptes trimestriels initialement prévus pour la semaine prochaine.

Le bénéfice avant impôt de sa banque d'investissement a chuté à 383 millions de francs, contre 998 millions au premier trimestre. Toutefois, Brady Dougan a réaffirmé son objectif à moyen terme de retour sur fonds propres de plus de 15%.

Katharina Bart; Juliette Rouillon pour le service français, édité par Matthieu Protard

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant