Crédit renouvelable : plus prudents, les clients remboursent plus vite, selon Cetelem

le
0
Le crédit renouvelable est une réserve d'argent mobilisable à tout moment mais le plus souvent assortie, en cas d'utilisation, d'un taux d'intérêt élevé. Andrey_Popov/shutterstock.com
Le crédit renouvelable est une réserve d'argent mobilisable à tout moment mais le plus souvent assortie, en cas d'utilisation, d'un taux d'intérêt élevé. Andrey_Popov/shutterstock.com

(AFP) - Le crédit renouvelable est utilisé avec de plus en plus de prudence, selon Cetelem, la marque de crédit à la consommation de BNP Paribas qui faisait le point un an après la refonte de son offre.

En 2013, Cetelem a vendu 40.000 nouveaux crédits renouvelables, pour un montant moyen de 1.600 euros, "un niveau satisfaisant" dans un contexte de consommation atone, a noté lundi la directrice de Cetelem France, Isabelle Chevelard.

Si la production de crédit à la consommation a baissé de près de 25% entre 2008 et 2013, celle de crédit renouvelable a plongé dans le même temps de 40%, selon les données de l'Association française des sociétés financières (ASF).

"Il n'y a jamais eu un niveau de crédit à la consommation aussi bas en France depuis une quinzaine d'années, le recours au crédit se fait de manière très raisonnée et très parcimonieuse", estime Mme Chevelard.

"Dans ce contexte nous voulions profiter de la loi Lagarde pour revoir notre offre de crédit renouvelable du sol au plafond, afin qu'elle garde toute sa place dans notre offre de crédit et réponde aux nouvelles attentes ", explique-t-elle.

Le crédit renouvelable est une réserve d'argent mobilisable à tout moment mais le plus souvent assortie, en cas d'utilisation, d'un taux d'intérêt élevé.

Jugé trop coûteux et trop opaque par les clients, notamment sur la durée du remboursement, ce crédit a fait l'objet d'un encadrement législatif plus strict avec la loi Lagarde en 2011 et la loi Hamon cette année.

L'an dernier, un utilisateur sur quatre (26%) a choisi de rembourser son crédit renouvelable en moins de deux ans, soit plus vite que ce que prévoit la loi, se félicite Cetelem.

"Nous avons des clients qui redoublent de prudence. Ils ne veulent pas s'engager de façon inconsidérée et souhaitent rembourser rapidement", constate Mme Chevelard.

Avec des durées de remboursement comprises entre 6 et 60 mois assorties de taux graduels (plus les durées de remboursement sont courtes, plus les taux sont bas), l'offre du groupe est attestée "responsable" par l'agence de notation sociale Vigeo.

"Nous voulions nous adapter aux attentes de nos clients en leur proposant une offre qui permet de financer des petits projets ou financer des imprévus, sans avoir recours systématiquement au découvert bancaire", indique Mme Chevelard.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant