Crédit Mutuel Pierre 1: un premier trimestre difficile

le
1

Faute d'une collecte suffisante, les parts en attente de retrait s'accumulent sur le marché secondaire de Crédit Mutuel Pierre 1. Autre point douloureux, le taux d'occupation accuse un net repli à 79, 3 %. Prévenus par la Française AM de cette réalité difficile, les associés ont reçu un premier acompte trimestriel de 3,03€ (-5,6%).

Premier trimestre difficile pour Crédit Mutuel Pierre 1 (La Française AM). La SCPI n'a collecté que 2,7m€ quand elle ramassait 6,6m€ sur la même période de 2014. Du coup, elle n'a pu satisfaire la totalité des demandes de retrait alors qu’un an plus tôt, le dynamisme de la collecte avait permis d'assurer la bonne fluidité du marché secondaire : 5,5m€ (19328 parts) avaient alors été destinés au retrait de 19 328 parts.

L'engrenage infernal - collecte insuffisante pour des demandes de retrait qui se cumulent et s'accumulent- se manifeste par 30 623 parts en attente fin mars 2015… soit 30 fois plus qu’au 1er trimestre 2014 (1012)… et 50% de plus qu'en fin d’année. Rassurante, la société de gestion précise néanmoins que ces volontés de sortie ne représentent que 0,9 % du total des parts ».

Autre sujet d'inquiétude, le taux d'occupation financier. Alors que le patrimoine s'est réduit de 5 % (357 142m2 vs 377 073 m²), la vacance peine toujours à passer sous le seuil des 15%. En cause, un bilan locatif « négatif » en raison de « l'absence d'arbitrage significatif » et de « la libération effective de 11 600m2 ». Résultat, le taux d'occupation financier chute à 79,3% contre 84,7% un an auparavant.

L'heure n'est ni doute ni au pessimisme. Ce volontarisme a conduit Crédit Mutuel Pierre 1 en participation avec d'autres SCPI de groupe à acquérir 7,5% d’un portefeuille de 13 restaurants Buffalo (7386m2, 29,8m€) situés dans des zones commerciales dynamiques et « bénéficiant d'un bail de 12 ans ferme ayant pris effet début 2013 ». De surcroît, elle a investi à hauteur de 7,5% dans un immeuble de bureaux (10 360m2, 71,4m€) entièrement rénové et loué.

Prévenu par la société de gestion dès le début du nouvel exercice, les associés ne se sont donc pas étonnés de recevoir un premier acompte trimestriel en net recul (-5,6%). Il s'est élevé à 3,03€ (3,21€ fin mars 2014).


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • TITI0107 le lundi 8 juin 2015 à 17:37

    le Ponzi des commerce et bureaux est en train de s'écrouler.. :D