Crédit immobilier : quelles solutions pour réduire la note ?

le
0
Fotolia
Fotolia

(lerevenu.com) - CONSTITUER UN APPORT PERSONNEL

Commencez par faire le point sur les économies que vous pouvez accumuler : épargne logement, épargne bancaire, LDD, Livret A, épargne salariale, comptes-titres? C'est le moment de faire feu de tout bois. N'oubliez pas de comptabiliser les sommes bloquées sur un plan d'épargne d'entreprise, d'ajouter les donations et les prêts familiaux dont vous pourriez bénéficier ainsi que le produit de la revente d'un précédent logement. Vous serez d'autant mieux traité par la banque que votre apport est élevé : 10 % d'apport personnel semble aujourd'hui un minimum. N'oubliez pas que le PTZ + (prêt à taux zéro) et l'épargne logement sont considérés comme de l'apport personnel.

DÉFINIR SA CAPACITÉ DE REMBOURSEMENT

Pour estimer votre capacité d'emprunt, vous devez calculer la mensualité maximale que vous pourrez supporter. Tradi­tionnellement, la barre est fixée à un tiers des revenus. Néanmoins, ne vous focalisez pas sur ce ratio et raison­nez plutôt en reste à vivre : de combien avez-vous besoin pour assurer vos dépen­ses courantes ? Vous en déduirez la somme que vous pouvez consacrer chaque mois au financement du logement. Parcou­rez les sites des courtiers en ligne pour vous faire une idée des taux.

PENSER AUX PETITS PRÊTS

Renseignez-vous sur les petits prêts qui peuvent faire la différence. Si vous achetez une résidence principale neuve et n'avez pas été propriétaire au cours des

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant