Crédit immobilier : les taux divisés par trois depuis 2000

le
0

Une étude révèle que les taux immobiliers n’ont pas été aussi bas depuis la Libération. En mai, la durée des prêts s’est établie à 211 mois, en moyenne, au même niveau que le mois précédent.

Les taux d’intérêt des crédits immobiliers accordés aux particuliers par les banques en France ont encore baissé au mois de mai, et ont été divisés par «plus de trois» depuis le début des années 2000, selon une étude publiée jeudi. Les taux des prêts du secteur concurrentiel se sont ainsi établis en moyenne à 1,77% le mois dernier, contre 1,81% en avril, indique l’observatoire Crédit Logement/CSA dans un communiqué.

Pour l’accession à la propriété dans le neuf, ils étaient de 1,84%, contre 1,71% dans l’ancien. «La baisse des taux se poursuit donc, mais moins rapidement qu’auparavant. Elle a surtout été rapide entre décembre 2015 et avril 2016», note l’Observatoire, relevant que «jamais depuis la Libération, les taux des crédits immobiliers n’étaient descendus aussi bas». «Leur niveau a ainsi été divisé par plus de 3 depuis le début des années 2000», souligne l’observatoire.

«Pour mémoire, en avril 1981, les taux des crédits immobiliers culminaient à 18,6%», rappelait au Figaro Immobilier il y a quelques semaines Michel Mouillart, professeur d’économie à Paris Ouest. C’est là le reflet de «la faiblesse des taux qui se constate sur les marchés obligataires, dans un contexte d’abondance de ressources d’épargne faiblement rémunérées». Les taux ont aussi baissé à la faveur des offres commerciales traditionnellement faites par les établissements bancaires, au printemps. En mai, la durée des prêts s’est établie à 211 mois, en moyenne, au même niveau que le mois précédent.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant