Crédit d'impôt : Moscovici promet «300.000 emplois»

le
0
INTERVIEW - Le ministre des Finances défend le plan de 20 milliards en faveur des entreprises et la hausse de la TVA décidés par le gouvernement.

Le rapport Gallois préconise un choc de 30 milliards en un ou deux ans maximum, vous proposez 20 milliards sur trois ans. Votre plan est-il assez ambitieux pour restaurer la compétitivité?

Louis Gallois, à qui le premier ministre a demandé dès le 11 juillet de travailler sur la compétitivité, connaît admirablement bien le tissu industriel français. La liberté de ton n'exclut pas l'engagement, et l'engagement n'exclut pas la liberté de ton. Il dresse un constat très sévère pour ceux qui ont dirigé le pays depuis 2002. C'est même un véritable réquisitoire, qui devrait amener l'opposition à faire preuve de décence. Si je ne devais citer qu'un chiffre: notre déficit commercial a dépassé les 70 milliards d'euros l'an dernier, là où l'excédent de l'Allemagne - qui traverse pourtant la même crise...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant