Crédit Agricole: soutenu par sa politique de dividende.

le
0

(CercleFinance.com) - En hausse de près de 5% à 10,2 euros, l'action Crédit Agricole SA (CA SA) tenait la tête des grandes valeurs de la Bourse de Paris regroupées au sein d'un indice CAC 40 pratiquement stable. Alors que le secteur bancaire, étrillé en début d'année, a été porté dernièrement par une “rotation sectorielle”, la caisse centrale de la banque verte profite d'une amélioration de ses comptes plus rapide que prévu. Ce qui lui permet de proposer une visibilité “hors pair” sur les dividendes qu'elle versera à ses actionnaires.

En effet, CA SA était la dernière des trois grandes banques françaises à publier ses comptes intermédiaires pour le 3e trimestre (T3). Certes, les données publiées sont difficiles à dire en raison notamment des conséquences (positives) de l'opération Eurêka, par laquelle CA SA a réorganisé ses liens avec les caisses régionales.

Mais sans tenir compte des exceptionnels, le résultat net part du groupe “sous-jacent” ressort à 1,01 milliard d'euros, en forte amélioration de 26,9% sur un an. Dans ces même termes, sur neuf mois, le profit net a pris 13,8% à 2,2 milliards d'euros. Des chiffres meilleurs que prévu, de l'aveu des analystes.

Très suivi, le ratio de solvabilité CET1 (non phasé) de Crédit Agricole SA s'établit à 12% à fin septembre, soit 170 points de base de plus en un an, et 80 de mieux par rapport à fin juin dernier. Ce qui tient notamment, là encore, à Eurêka.

Enfin, et peut-être surtout, Crédit Agricole SA vient de se doter d'une politique de dividende renforçant la visibilité du titre aux yeux des actionnaires : le coupon proposé au titre de l'exercice 2016 est d'ores et déjà pré-annoncé à 0,60 euro, comme en 2015. Puis à compter de 2017, le montant du coupon restera au moins stable, annonce la direction, avec l'objectif parallèle d'un taux de distribution de 50% des profits.

Bref, à son cours actuel, l'action Crédit Agricole SA procure un rendement “garanti” par sa direction proche de 6%, et ce jusqu'en 2017 ! Soit autant que ce que le marché anticipe pour Société Générale et plus que BNP Paribas (5,1%), mais sans engagement des managements. Un facteur loin d'être négligeable pour les investisseurs dans un monde à “rendement zéro” du côté obligataire.

EG


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant