Crédit agricole ouvre le capital de CLSA au chinois Citic

le
0
LE CHINOIS CITIC PREND 20% DE CLSA, FILIALE DU CRÉDIT AGRICOLE
LE CHINOIS CITIC PREND 20% DE CLSA, FILIALE DU CRÉDIT AGRICOLE

SHANGHAI/HONG KONG (Reuters) - Le Crédit agricole a annoncé vendredi avoir cédé au groupe chinois Citic Securities une participation de 20% au capital de sa filiale CLSA, spécialisée dans le courtage en Asie, pour un montant d'environ 255 millions d'euros.

La banque française, qui négocie depuis plus de deux ans avec le courtier chinois, indique aussi que Citic bénéficie d'une option pour acquérir les 80% restants du capital de CLSA, pour un montant de quelque 774 millions d'euros.

Cette option court jusqu'au 30 juin 2013.

Deux sources proches du dossier avaient précédemment indiqué à Reuters que les deux parties se préparaient à annoncer dans l'après-midi des avancées significatives sur le dossier.

Le Crédit agricole, contraint par la crise de restructurer ses activités de marchés, et Citic ont engagé fin mars de nouvelles négociations concernant CLSA.

Le groupe chinois de courtage a manifesté son souhait de prendre entièrement le contrôle de CLSA, et non plus uniquement une participation de 19,9% dans la société de courtage comme initialement prévu lors des discussions entamées en avril 2010.

Parallèlement aux discussions sur CLSA, Citic a aussi renoncé fin mars à prendre une part dans Cheuvreux, filiale européenne de courtage du Crédit agricole. La banque française est du coup entrée en négociations exclusives avec le courtier Kepler Capital Markets pour lui céder Cheuvreux.

Plombé par les pertes de sa filiale grecque Emporiki et poussé par la crise et les nouvelles normes prudentielles à réduire la taille de son bilan, le Crédit agricole a lancé en fin d'année dernière un vaste plan de réorganisation de sa banque de financement et d'investissement (BFI).

La banque a prévu de supprimer plus de 1.700 postes et de fermer 21 implantations à l'étranger dans sa BFI.

Son objectif est aussi de réduire ses besoins de financement sur les marchés à 12 milliards d'euros en 2012 contre 22 milliards en 2011.

A la Bourse de Paris, emportée par la chute des valeurs bancaires européennes en raison des inquiétudes du marché sur les finances espagnoles, l'action Crédit agricole chutent de plus de 6% à 3,2260 euros à 16h40.

L'indice bancaire européen cède au même moment près de 3,5%.

Samuel Shen et Vikram Subhedar, avec Matthieu Protard à Paris, édité par Jean-Michel Bélot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant