CREDIT AGRICOLE D’ILE-DE-FRANCE : NOS RESULTATS PROGRESSENT ET NOUS PREPARONS 2012

le
0
Rebond de l’activité au second semestre :

Après un premier quadrimestre atone, l'activité s’est ranimée à partir de mai, et s'est accélérée en fin d'année. Ce rebond s’est produit aussi bien dans le domaine des crédits (réceptions habitat : + 23,9 % par rapport au second semestre 2008; encours de crédit à la consommation (y compris revolving) : + 3,3 %; réalisations de crédits à l’investissement des PME-PMI : +33%) que dans celui de la collecte d’épargne (encours épargne bancaire : +4,9%, encours assurance-vie : +11,5%) et de l’équipement en produits et services. Sur ce dernier point, le développement dans les produits d’assurance et de prévoyance s’est poursuivi et le cap des 450.000 contrats gérés a été atteint.
Seules les grandes entreprises ont réduit leurs recours au crédit bancaire du fait de la baisse de leurs chiffres d’affaires et de leur choix de refinancement massif sur le marché obligataire. Leurs encours de crédit ont baissé de 14%, en phase avec le marché, évolution expliquant à elle seule la baisse globale de nos encours de crédit de 3,2%.

Redémarrage du PNB :

Soutenu par l’activité et un contexte de taux favorable, le PNB a redémarré :
  • le PNB d’intermédiation hors charges exceptionnelles a progressé de 9,8%. La charge non récurrente est due à l’opportunité que nous avons saisie de restructurer notre financement à long terme. Elle représente 15 M€.
  • le PNB Commissions a progressé de 3,7% grâce au développement de l’équipement en produits bancaires et d’assurances et à la montée en gamme.
  • Le PNB pour compte propre a diminué logiquement de 9,8% du fait de la baisse des dividendes versés par CASA et de la stratégie très prudente de placements que nous avons décidé de privilégier.

    Risques contenus :

    Le risque a augmenté, notre taux de CDL est passé de 1,4 % à 2,1 % ce qui le situe néanmoins dans les plus bas de la profession. Nous avons renforcé notre provisionnement individuel et collectif et le coût du risque crédit (76,3 M€) représente 35 points de base rapporté à nos encours Bâle I.

    Résultats en progression :

    Le RBE progresse de 8,6% grâce à la combinaison de la croissance du PNB (+2,9%) et à la baisse des charges (-2,9%), liée à nos gains de productivité. Après imputation de la charge fiscale qui croit fortement (+ 58,8%), notre résultat net progresse de 4,4% et ressort à 259 M€.


    Il sera proposé à l’Assemblée Générale le versement d’un dividende de 2,71 € (soit un rendement de 4,6% par rapport au cours du 31/12/2009) et un intérêt aux parts sociales de 3,89%.

    Vers CAP 2012 :

    Nous avons mobilisé 250 collaborateurs pour préparer les chemins de l’avenir à échéance 2012 (projet CAP 2012). Confirmant notre stratégie de bancassureur multimarchés initiée en 2005, nous prévoyons un programme de 150 M€ d’investissements pour améliorer la satisfaction de nos clients. Au sein de ce programme, le projet NICE, commun aux 39 Caisses régionales, se traduira ainsi fin 2011 par le passage à un nouveau système d’information 2.0. Le projet CAP compétences préparera nos équipes à piloter, depuis notre réseau d’agences, une relation réellement « multicanal » avec nos clients et, ceci, sur l’ensemble de notre offre de produits et services de banque et d’assurance.

    Valeur associée
      Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
  • Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
    Devenez membre, ou connectez-vous.
    Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant