Crédit Agricole d’Ile-de-France : La croissance organique dynamise le résultat : + 17.2%

le
0

Communiqué

Croissance Organique

Le Crédit Agricole d’Ile-de-France a accueilli 24 147 nouveaux clients au cours du trimestre, soit une hausse de 13.8% par rapport au premier trimestre 2010. Les ouvertures de plans épargne logement sont en hausse de 28.9%, et celles de livrets d’épargne de 22.3%.

La croissance des encours de collecte, à 1.4%, a cependant pâti de la volatilité de la collecte Entreprises, mais elle reste robuste dans la banque de détail, à +3.7% sur 1 an. Le développement dynamique du Crédit Agricole d’Ile-de-France sur le marché de l’assurance vie est confirmé par la hausse de 9% des encours.

L’activité de crédit à l’habitat est restée très soutenue au cours du trimestre, avec des réalisations en hausse de 35.8% et des encours en augmentation de 7.1% sur 1 an. Nous poursuivons également notre croissance sur le marché des petites entreprises, avec des encours en hausse de 5.6%. En revanche, les encours de crédit aux grandes entreprises poursuivent leur décrue en l’absence de redémarrage de l’investissement.

L’augmentation de la collecte bancaire, plus rapide que celle du crédit, permet de maintenir le ratio crédit collecte à un niveau proche de celui du 31 mars 2010, malgré l’accroissement de la centralisation des encours du Livret A et du LDD à la Caisse des Dépôts.

Aussi, le PNB reste très dynamique:

- La marge d’intermédiation augmente de 8.1% grâce à la croissance des volumes et à une bonne maîtrise du coût des ressources, et malgré un contexte de taux moins favorable à la transformation.

- Les commissions et autres produits croissent de 6.4%, tirés par les bonnes performances en matière d’assurance vie et d’IARD Prévoyance.

Augmentation du résultat

Le Crédit Agricole d’Ile-de-France poursuit sa politique de maîtrise des charges sans renoncer à ses investissements, dont ceux liés au projet NICE (4.2 M€ au premier trimestre), et en faisant face aux nouvelles taxes et contributions applicables au secteur bancaire (1 M€ sur le trimestre).

Dans un contexte d’éclaircie économique, le coût du risque baisse, à 10.8 M€ au lieu de 15.1 M€ au 31 mars 2010. La diminution de 9.1 M€ des dotations nettes individuelles est compensée à hauteur de 8.3 M€ par le renforcement des provisions collectives et filières. Par ailleurs, le coût des risques opérationnels est réduit de 2.5 M€ par rapport à la même période de 2010, en l’absence de nouveau litige significatif.

En conséquence, le résultat net part du groupe, à 84 M€, est en hausse de 17.2% par rapport au 31 mars 2010.

ACTIVITE (En milliards d’euros, Evolution sur un an)

Encours de collecte(*)

46

+1.4%

Encours de crédits

27

+2.1%

(*) hors TCN interbancaires, y compris les encours des comptes titres des clients)

RESULTATS CONSOLIDES (IAS)

(En millions d’euros, Evolution sur un an)

Produit Net Bancaire

243

+6.3%

Charges générales d’exploitation

111

+7.2%

Résultat brut d'exploitation

132

+5.6%

Résultat net,
part du groupe

84

+17.2%

Vitalité du marché des CCI

Le marché du certificat coopératif d’investissement du Crédit Agricole d’Ile-de-France a été particulièrement actif au cours du trimestre. Le nombre de transactions a augmenté de 29% par rapport au premier trimestre 2010, et le nombre de titres échangés de 60%. Le cours a significativement augmenté, puisqu’il était de 63.6 € au 31 mars 2011, en hausse de près de 20% par rapport au 31 décembre 2010.

Au 31 mars 2011, la valeur d’actif net par titre, hors écart de réévaluation, s’élève à 126.42 €, laissant ainsi au CCI un potentiel d’appréciation.

Perspectives

Au cours des prochains mois, le Crédit Agricole d’Ile-de-France poursuivra sa croissance organique basée sur l’innovation et la satisfaction de ses clients et sociétaires.

Ainsi, les clients particuliers et professionnels bénéficient désormais d’une gamme de dépôts à terme enrichie et d’espaces Banque Privée spécialisés au sein même des agences. Les grandes entreprises disposent de solutions de placement sur mesure sous la forme de BMTN indexés, et peuvent émettre des cautions et des garanties en ligne grâce à l’offre « e-Cautions ». Les petites entreprises accélèrent la réalisation de leurs projets grâce à un circuit express pour leurs financements de crédit-bail matériel.

Enfin, nos clients sociétaires pourront choisir, dès le mois de mai, sans frais supplémentaires, la Carte Sociétaire : pour chaque paiement qu’ils réaliseront avec cette carte, la Caisse Régionale abondera un fonds d’actions mutualistes dans les domaines de la santé, des sports et loisirs, et de la culture.

Contact Analystes : Vincent MOURIAUX - 01 44 73 26 30 - vincent.mouriaux@ca-paris.fr

Contact Presse : Christine CORBET – 01 44 73 16 90 - christine.corbet@ca-paris.fr


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant