Crédit Agricole d'Ile-de-France : en 2008, nos résultats sont robustes et nous nous sommes armés face aux chocs de 2009

le
0
Nous sommes plus que jamais au côté de nos clients.

L'arrivée de 85 000 nouveaux clients en 2008 permet une progression des ventes : plus d'un million de produits et services ont été vendus sur l'année.

Le bon démarrage de produits innovants comme Cart'LIB (la carte débit-crédit) avec 26 400 souscriptions ou e-courriers avec 42 700 souscriptions ont contribué à ce résultat. La poursuite du développement de l'activité assurance dommage permet de franchir le cap des 100 000 contrats gérés.

La recherche de sécurité de la part des épargnants a réorienté la collecte vers des produits comme les DAT et les livrets, en particulier en fin d'année avec le lancement de la campagne de préparation à la banalisation du livret A et ceci au détriment de la collecte financière exposée aux risques des marchés actions. En assurance vie, l'encours progresse plus vite que le marché (2,9% contre 0%).

L'encours des crédits aux particuliers progressent de +7,2%, la production de nouveaux crédits à l'habitat s'étant poursuivie malgré le freinage de l'automne se traduisant par le financement de plus de 17 400 opérations habitat sur l'année. La production des crédits à la consommation s'est accrue de +8.1%.

Les crédits aux entreprises et professionnels sont en augmentation de +5.3%.
L'encours des crédits aux collectivités publiques est en baisse de -17,4% du fait du choix d'un emprunteur de ne pas renouveler un tirage de très gros montant. Corrigé des effets de cette opération exceptionnelle, l'encours des crédits sur ce marché est en hausse de +3,8%.

Hors cette opération exceptionnelle, l'encours global de nos crédits progresse de +6,1%.

Nos résultats financiers sont robustes et nous nous sommes armés face aux chocs de 2009.

Le PNB d'activité de la Caisse Régionale progresse de +3,5%.
La Caisse Régionale bénéfice du développement de son activité crédit, la baisse limitée du taux de la marge d'intermédiation ayant été plus que compensée par la progression des volumes.

L'ensemble du PNB lié aux commissions est en légère hausse de +0,5%. Elle résulte de la diminution des produits liés aux valeurs mobilières de -8,2 millions d'euros compensée par des progressions sur les commissions liées à la vente des services bancaires et d'assurance.

Le PNB dégagé par la gestion pour compte propre à 100,4 millions d'euros en 2008 est en baisse de 30,8%. Malgré un profil défensif qui a été renforcé tout au long de l'année, la gestion a été affectée par la dislocation des marchés financiers consécutive à la faillite de Lehman Brothers.

Le PNB global est en baisse de -2,2% à 854 millions d'euros.

Les charges d'exploitation en progression de +1,8%, sont légèrement inférieures à nos prévisions budgétaires et notre coefficient d'exploitation, à 49,7 %, reste très en dessous de celui de nos concurrents.

Le RBE ressort à 429,3 millions d'euros, en baisse de -5,8%.

Le coût du risque s'établit à -100,5 millions d'euros, alors qu'il s'était soldé par une légère reprise de +0,4 millions d'euros en 2007 suite au dénouement favorable et exceptionnel de quelques gros dossiers d'entreprises. Cette charge se compose principalement d'un coût des risques de crédit de -61,1 millions d'euros, d'un coût des risques attachés au portefeuille de titres pour compte propre de -13,9 millions d'euros, d'un impact des opérations d'optimisation fiscale de -20,2 millions d'euros et d'une dotation en couverture de divers risques opérationnels pour -5,3 millions d'euros.
L'exposition aux risques de la Caisse Régionale reste très contenue, le taux de CDL/encours s'établissant à 1,42% et le taux de provisionnement des CDL à 72%. Par ailleurs, il a été estimé que les provisions constituées devraient permettre de faire face à une dégradation de la situation financière des entreprises clientes.
Après prise en compte d'une charge fiscale en baisse, le résultat net part du groupe s'établit à 247,7 millions d'euros, en baisse de -23,2% par rapport à 2007.

Le résultat social de la Caisse Régionale, établi en application des normes françaises, s'élève à 266,4 millions d'euros, en baisse de -10,6% par rapport à 2007. Ce résultat servant de base à la détermination du dividende versé aux CCI, le Conseil d'administration proposera à l'Assemblée Générale de verser un dividende de 2,79€/CCI.

Perspectives :

Dans un contexte de ralentissement économique marqué, nous continuerons à adapter notre offre de produits d'épargne, de crédit et d'assurance aux attentes nouvelles de nos clients.

La solidité financière de notre banque attestée par un niveau de fonds propres élevé (ratio de solvabilité de 12,6% très supérieur à celui de nos concurrents), une organisation efficace au niveau du Groupe de la gestion de la liquidité, la compétence, l'engagement et le sens de la responsabilité de nos équipes nous permettent d'assumer plus que jamais notre mission déjà centenaire : financer l'économie régionale dans le respect de nos critères de risque.

Les investissements seront poursuivis avec l'objectif d'améliorer la qualité de nos services dans nos agences et sur notre site internet, l'un des premiers sites bancaires français.

Marie-Anne JACQUOT
Relations Presse Crédit Agricole d'Ile-de-France
Tél : 01.44.73.16.90
marie-anne.jacquot@ca-paris.fr






Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant