Crédit Agricole Brie Picardie : Résultats au 30 juin 2010 : 1er semestre 2010

le
0

Communiqué

Au premier semestre 2010, dans un environnement encore marqué par la persistance de difficultés dans la plupart des grandes filières économiques, le Crédit Agricole Brie Picardie a continué d’affirmer son dynamisme commercial au service des acteurs de son territoire grâce notamment à un bilan solide, avec un volume de capitaux propres de 2,1 milliards d’euros et un ratio CRD-ex RSE de plus de 15%*.

La distribution des offres « banque-assurance » par le réseau d’agences le plus dense de la circonscription et les canaux directs permet le développement régulier des encours de capitaux collecte et crédit, des services et des produits d’assurance en portefeuille.

Le coefficient d’exploitation inférieur à 47% au 30 juin 2010 confirme la capacité du Crédit Agricole Brie Picardie à produire une activité rentable dans des conditions efficientes.

La maîtrise des risques de contreparties reste une priorité majeure dans une conjoncture vacillante : les encours douteux et litigieux sont stables à 2,3% du total des créances et la Caisse Régionale a poursuivi sa politique prudente de provisionnement.

Développement commercial soutenu

Au 30 juin 2010, les encours de collecte à 20,2 milliards d’euros affichent une croissance significative de 6,9 %. A elles seules, les ressources bilancielles ont enregistré une augmentation de plus de 1 milliard d’euros sur un an, les dépôts à vue de la clientèle progressant de 16,1% et l’épargne bancaire de 6,3%.

Les encours de crédits à 14,8 milliards d’euros sont en hausse de 7,5%, confirmant la forte implication du Crédit Agricole Brie Picardie dans le financement de l’économie régionale.

Les réalisations de crédit progressent de 55,4% par rapport au premier semestre 2009, notamment sous l’effet du doublement des réalisations de prêts à l’habitat et de l’augmentation de 49% des réalisations de prêts aux professionnels. Sur le seul 2ième trimestre 2010, la production de crédits nouveaux s’élève à 849 millions d’euros.

La dynamique commerciale se constate aussi au niveau de l’activité services et assurances. Le nombre de contrats d’assurance des biens et des personnes en portefeuille a ainsi progressé de 4,5 % entre le 30 juin 2009 et le 30 juin 2010.

Il faut enfin noter que la Caisse Régionale est entrée en relation avec plus de 12 000 nouveaux clients sur le seul 2ième trimestre contre 10 680 l’an passé sur la même période traduisant ainsi l’attrait des offres du Crédit Agricole auprès du public de la région.

Bonne tenue des résultats financiers

Le Produit Net Bancaire, à 299,3 millions d’euros, est en augmentation de 17,1% par rapport à juin 2009. Conforté par la croissance des encours, le PNB clientèle représente 249,2 millions d’euros, soit 83,3% du PNB, et affiche une progression de 13,4%. Sur le 2ième trimestre 2010, le rythme de progression est en accélération à 126,7 millions d’euros contre 112,0 millions d’euros au 2ième trimestre 2009.

Le PNB issu des fonds propres, représentant 16,7% du PNB, enregistre également une évolution significative et atteint 50,1 millions d’euros.

Les charges de fonctionnement nettes poursuivent leur baisse pour atteindre 138,6 millions d’euros, en retrait de 1,4% sur le 1er semestre 2009. Elles intègrent les premiers coûts liés à la construction du système d’information unique à vocation nationale à hauteur de 3 millions d’euros.

Le résultat brut d’exploitation s’établit à 160,7 millions d’euros à fin juin 2010, en progression de 39,6% par rapport à la même période de l’exercice précédent.

Les créances douteuses et litigieuses s’élèvent à 345 millions d’euros. Le niveau des provisions a évolué en parallèle, engendrant une hausse du taux de provisionnement qui atteint 73,6% contre 73,1% au 30 juin 2009.

Après prise en compte notamment de la charge fiscale de 39,5 millions d’euros, le résultat net social ressort à 86,5 millions d’euros au 30 juin 2010, en progression de 17,9%.

En termes de données consolidées, au 30 juin 2010, le produit net bancaire s’établit à 299,5 millions d’euros contre 252,9 millions d’euros au 30 juin 2009. Après enregistrement des charges de fonctionnement nettes de 139,6 millions d’euros, le résultat brut d’exploitation est de 159,9 millions d’euros en évolution de 43,6%. Le résultat net consolidé s’établit ainsi à 93,4 millions d’euros au 30 juin 2010, contre 70,8 millions d’euros au 30 juin 2009, soit une progression de 32,1%.

Chiffres clés

Chiffres clés sociaux

En millions d’euros

Juin 2009

Juin 2010

Variation en %

Encours de collecte

18 922,9

20 227,2

+ 6,9 %

Encours de crédits

13 737,1

14 766,1

+ 7,5 %

Produit Net Bancaire

255,7

299,3

+ 17,1 %

Charges de fonctionnement nettes

140,5

138,6

- 1,4 %

Résultat brut d’exploitation

115,2

160,7

+ 39,6 %

Résultat net

73,4

86,5

+ 17,9 %

Chiffres clés consolidés

En millions d’euros

Juin 2009

Juin 2010

Variation en %

Produit Net Bancaire

252,9

299,5

18,4%

Charges de fonctionnement nettes

141,5

139,6

-1,4%

Résultat brut d’exploitation

111,4

159,9

43,6%

Résultat net

70,8

93,4

32,1%

* dernière donnée au 31 décembre 2009.

Information financière : article L.451-1-2 du CMF


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant