Crédit Agricole Brie Picardie: Information Financière Trimestrielle au 30 septembre 2012

le
0

Le CREDIT AGRICOLE BRIE PICARDIE

maintient sa stratégie

 

Résultats au 30 septembre 2012*

Un développement sécurisé

Au cours du 3ème trimestre 2012, les inquiétudes sur la conjoncture économique et la crise des dettes souveraines persistent, et l’accès à la liquidité reste une priorité essentielle du système bancaire. Le Crédit Agricole Brie Picardie demeure vigilant à son environnement, tout en maintenant sa stratégie de développement sécurisé au service de son territoire. Dans ce contexte, les produits et services, performants, en adéquation avec les attentes de la clientèle, sont restés les fondamentaux de la relation Client, et ont permis de renforcer l’attractivité dont bénéficie le Crédit Agricole Brie Picardie, comme le prouvent les 35 000 nouveaux clients qui ont rejoint la Caisse Régionale depuis le début de l’année 2012.

Le ralentissement de l’économie locale et la volonté délibérée de réduire la dépendance aux refinancements extérieurs expliquent le retrait de 2,4 % sur un an constaté sur l’encours de crédit; en revanche, l’augmentation des encours de collecte bilancielle de 7 %, permet à la Caisse Régionale d’améliorer sa liquidité affichant un ratio de Crédit/Collecte de 121,5 %. Au global, au 31 juillet 2012**, la part de marché Crédits s’élève à 30,6 % et celle des Dépôts à 29,1 %.

L’évolution des encours de collecte de la Caisse Régionale est portée par la forte hausse de plus de 830 millions d’euros sur un an des ressources monétaires, rassemblant les dépôts à vue et à terme, qui s’établissent à 5,2 milliards d’euros au 30 septembre 2012. Les livrets, principale composante de l’épargne bancaire avec près de 4 milliards d’euros, évoluent de 6,3 %. Enfin, la collecte pour compte de tiers est en baisse et s’élève à 7,1 milliards d’euros, marquée par la baisse des encours d’OPCVM de près de 9 % sur un an.

Le programme de certificats de dépôts négociables autorisé à hauteur de 3 milliards d’euros, noté A1 par Standard & Poor’s, est utilisé pour près de 54 % au 30 septembre 2012.

Les activités d’assurances poursuivent leur progression avec une hausse de 3,7 % sur un an du nombre de contrats en cours.

Encours (en millions d’euros)

Septembre 2011

Septembre 2012

Variation en %

Encours de collecte

20 868,0

21 765,6

4,3 %

Encours de crédits

16 322,4

15 925,7

- 2,4 %

Pour une rentabilité durable

Le PNB issu de l’activité clientèle connaît une hausse de 2,8 % sur les 9 premiers mois de l’année et atteint 413,7 millions d’euros, dont 130,4 millions d’euros sur le seul 3ème trimestre.

Avec la baisse à 28,1 millions d’euros du PNB sur portefeuille, qui avait enregistré en 2011 des revenus exceptionnels non renouvelés cette année, le produit net bancaire total s’élève à 441,8 millions d’euros, en baisse de 5,8 % sur un an.

A 218,5 millions d’euros, en hausse de 2,9 % du fait notamment de l’alourdissement des charges sociales et réglementaires, les charges de fonctionnement intègrent aussi le coût d’élaboration du futur système d’information unique NICE commun à l’ensemble des Caisses Régionales, sur lequel la migration est prévue au 1er trimestre 2013.

Le résultat brut d’exploitation atteint 223,3 millions d’euros, en recul de 13 %. Toutefois, le coefficient d’exploitation à 49,5 % demeure parmi les meilleurs standards du marché, et confirme la bonne performance opérationnelle de la Caisse Régionale.

La conjoncture pèse sur la situation des ménages comme en atteste l’augmentation de 24,7 % du nombre de procédures de rétablissement personnel observée pour la seule Caisse Régionale sur un an. Les créances douteuses et litigieuses restent néanmoins contenues à 2,3 % des encours de crédits et sont provisionnées à près de 74 %, témoignage de la politique prudente adoptée par la Caisse Régionale de couverture des risques actuels et futurs.

Après prise en compte de l’impôt sur les sociétés pour 71,7 millions d’euros, le résultat net social de la Caisse Régionale s’établit à 128,8 millions d’euros au 30 septembre 2012, en baisse de 8,9 %.

Base individuelle (en millions d’euros)

Septembre 2011

Septembre 2012

Variation en %

Produit Net Bancaire

468,9

441,8

- 5,8 %

Charges de Fonctionnement Nettes

212,3

218,5

2,9 %

Résultat Brut d’Exploitation

256,6

223,3

- 13,0 %

Résultat Net Social

141,3

128,8

- 8,9 %

Le résultat net consolidé s’établit à 119,6 millions d’euros, contre 167,1 millions d’euros au 30 septembre 2011, en retrait plus marqué que le résultat social, lié pour l’essentiel à une moindre dotation aux provisions pour risques bancaires généraux qu’en 2011.

Base consolidée (en millions d’euros)

Septembre 2011

Septembre 2012

Variation en %

Produit Net Bancaire

473,1

428,2

- 9,5 %  

Charges de Fonctionnement Nettes

213,2

215,3

1,0 %

Résultat Brut d’Exploitation

259,9

212,9

-18,1 %

Résultat Net Consolidé

167,1

119,6

- 28,4 %

Avec près de 2,6 milliards d’euros de capitaux propres au 30 septembre 2012, la Caisse Régionale affiche une structure financière solide. Pour preuve, l’amélioration continue du ratio CRD/Bâle2 qui passe de 18,19 % au 31 décembre 2011 à 19,43 % au 30 juin 2012**, bien au-delà du minimum réglementaire de 8 %.

Au-delà de ces performances commerciales et financières, la Caisse Régionale renforce également ses actions en matière de responsabilité sociétale des entreprises (RSE) dont la formalisation s’inscrira dans le rapport de gestion conformément au décret d’application sur le Grenelle II.

  

* Article L-451-1-2 du code monétaire et financier

** Dernières données disponibles


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant