Crédit Agricole Brie Picardie : Banque de proximité par excellence

le
0

Résultats au 31 décembre 2011*

Pour accompagner les territoires dans la durée

Dans un contexte toujours chahuté, le Crédit Agricole Brie Picardie a continué, chaque jour, à jouer pleinement son rôle de banque de proximité au service de ses clients et de son territoire pour répondre aux défis des mutations de l’économie et de la société.

L’activité a été soutenue, dans tous les compartiments. C’est vrai de la conquête : plus de 50 000 nouveaux clients ont ainsi rejoint la Caisse Régionale en 2011.

Les réalisations de crédits moyen et long terme demeurent à un niveau important, à 3,2 milliards d’euros en 2011, malgré un ralentissement de l’activité sur le 4ème trimestre 2011, notamment sur le marché de l’habitat avec des réalisations en baisse de 8,1 % sur un an. La Caisse Régionale a encore renforcé sa place de leader en accompagnant ses clients et prospects dans la concrétisation de leurs projets, comme le démontre la part de marché des encours de crédits qui atteint 31,6 % à fin octobre**, en hausse de 0,3 point depuis décembre 2010. Au global, l’encours des crédits est en hausse de 5,6 % et s’établit à 16,3 milliards d’euros.

L’encours de collecte de la Caisse Régionale augmente de 1,7 % pour s’établir à 21,3 milliards d’euros au 31 décembre 2011. La volatilité et la dégradation des marchés financiers ont encore accru l’aversion au risque et poussé la clientèle vers les produits classiques d’épargne bancaire. Dès lors, la collecte pour compte de tiers s’inscrit en diminution de 2,3 % à 7,1 milliards d’euros avec une baisse très sensible de l’encours OPCVM ; les produits d’assurance vie progressent de 1,8 % sur 2011 et s’établissent à 5,8 milliards d’euros.

Le total des encours de dépôts à vue et à terme s’élèvent à 4,7 milliards d’euros, et sont en hausse de 3,5 % sous l’effet principalement des émissions de dépôts à terme dont un DAT dédié aux Sociétaires créé en décembre dernier. En complément, l’encours de certificats de dépôts négociables interbancaires s’élève à 1,6 milliard d’euros, dans les limites du programme d’émissions de CDN de 3 milliards d’euros noté A1 par Standard and Poor’s.

De même, l’épargne bancaire qui s’élève à 9,5 milliards d’euros, est en augmentation de 4,0 % sur un an, portée par les encours de livrets qui progressent de 7,2 % et par les encours d’épargne logement qui s’établissent à 3,1 milliards d’euros au 31 décembre.

L’attractivité de la gamme IARD et les possibilités de souscriptions offertes par le canal Internet ont permis une augmentation du nombre de contrats détenus en portefeuille de 7,4 %.

Encours (en millions d’euros)

Décembre 2010

Décembre 2011

Variation en %

Encours de collecte

20 943,7

21 305,0

1,7 %

Encours de crédits

15 409,8

16 278,5

5,6 %

Une solidité financière renforcée

En hausse de plus de 7 %, le Produit Net Bancaire s’élève à 612,7 millions d’euros dont près de 144 millions d’euros réalisés sur le 4ème trimestre 2011. Le PNB d’activité clientèle atteint 537,7 millions d’euros en augmentation de 5,7 %. Le complément, soit 12 % du PNB total, est porté par la marge sur portefeuille et autres qui connait une augmentation de 12,9 millions d’euros sous l’effet des cessions et échanges de titres réalisés en 2011.

Les charges de fonctionnement nettes de l’exercice se situent à 285,1 millions d’euros. En dépit des nouvelles charges fiscales et réglementaires, et surtout des coûts d’élaboration du futur système d’information unique NICE, commun à l’ensemble des Caisses Régionales, elles restent contenues, avec une hausse de 3,7 %.

Le coefficient d’exploitation s’améliore encore, à 46,5 %.

Le résultat brut d’exploitation ressort à 327,6 millions d’euros, en hausse de 10,7 %.

La politique de maitrise des risques se confirme en 2011, avec une baisse du niveau des encours de créances douteuses et litigieuses à 2,2 % des encours de crédits et un provisionnement en hausse à 74,3 %.

Au final, et après un impôt sur les sociétés marqué par l’instauration d’une contribution exceptionnelle, la Caisse Régionale affiche un résultat net social en hausse de plus de 8 % à 175,4 millions d’euros au 31 décembre 2011.

Base individuelle (en millions d’euros)

Décembre 2010

Décembre 2011

Variation en %

Produit Net Bancaire

570,9

612,7

7,3 %

Charges de Fonctionnement Nettes

275,0

285,1

3,7 %

Résultat Brut d’Exploitation

295,9

327,6

10,7 %

Résultat Net Social

162,1

175,4

8,2 %

Le résultat net consolidé s’établit à 212,8 millions d’euros, contre 172,1 millions d’euros au 31 décembre 2010, soit une progression de 23,6 %.

Base consolidée (en millions d’euros)

Décembre 2010

Décembre 2011

Variation en %

Produit Net Bancaire

572,3

614,8

7,4 %

Charges de Fonctionnement Nettes

276,2

286,1

3,6 %

Résultat Brut d’Exploitation

296,1

328,7

11,0 %

Résultat Net Consolidé

172,1

212,8

23,6 %

Capitaux propres et Certificat Coopératif d’Investissement

L’année 2011 aura été une année de légère progression pour le CCI du Crédit Agricole Brie Picardie complétée par le versement d'un dividende de 1,23 euro en avril dernier, représentant ainsi un rendement global de 7,2 %, un PER inférieur à 6 et une valorisation à moins de 45 % des capitaux propres qui s’élèvent à plus de 2,2 milliards d’euros.

Le Conseil d’Administration du 25 janvier 2012 a décidé de proposer à l’Assemblée Générale du 28 mars 2012, le versement d’un dividende de 1,33 euro, en hausse de plus de 8 % comparable à l’évolution du résultat net social.

Perspectives

Impliqué dans le développement de sa région et l’intérêt de ses territoires, conscient de l’importance de son rôle dans le financement de l’économie, le Crédit Agricole Brie Picardie reste attentif aux conséquences de l’instabilité de l’environnement et l’accroissement des contraintes réglementaires dans lequel il doit évoluer.

A cet effet, et au regard des futures normes de solvabilité et de liquidité dites Bâle III, le Crédit Agricole Brie Picardie continue à conforter sa situation financière tant en matière de liquidité, avec un coefficient de liquidité de 146 au 31 décembre 2011 pour une norme de 100, que de solvabilité, avec le renforcement de ses capitaux propres par la mise en réserve de 75 % de son résultat portant le ratio CRD, à 15,58 % au 30 juin 2011**, bien au-dessus du niveau minimum réglementaire de 8 %.

* Article L-451-1-2 du code monétaire et financier

** Dernière donnée disponible


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant