Credit Agricole Brie Picardie: Avis Financier au 31 decembre 2012

le
0

Le CREDIT AGRICOLE BRIE PICARDIE

confirme sa solidité et résiste à la conjoncture

 

Résultats au 31 décembre 2012*

Amiens, le 25 Janvier 2013

Réuni ce jour, le Conseil d’Administration de la Caisse Régionale de Crédit Agricole Brie Picardie a arrêté les comptes sociaux et consolidés au 31 décembre 2012.**

Une utilité confirmée pour son territoire

Comme les années précédentes, la Caisse Régionale a poursuivi son action sur les mêmes axes stratégiques de prudence et de dynamisme dans un cadre mutualiste renforcé : prudence avec une attention vigilante aux risques de toute nature qui se traduit par une baisse des créances douteuses et litigieuses, dynamisme avec la conquête de plus de 45 000 nouveaux clients mais aussi avec le maintien à bon niveau des investissements immobiliers et informatique.

Les encours collectés auprès de la clientèle s’élèvent à 21,9 milliards d’euros, en hausse de 2,9 % sur l’année 2012. Le rendement attractif et l’augmentation des plafonds des livrets d’épargne réglementée ont engendré une forte hausse des encours sur les livrets A et les livrets de développement durable, et ainsi contribué à accroître les encours d’épargne bancaire de 2,9 %. Les ressources monétaires sont en hausse de près de 380 millions d’euros, notamment grâce aux comptes à terme.Ces ressources ont permis à la Caisse Régionale de continuer à accompagner les clients et prospects dans leurs projets d’investissement, à hauteur de 1,6 milliard d’euros. Le niveau des encours de crédits est resté stable en moyenne sur l’année 2012 comparée à 2011, même si une certaine baisse est constatée en fin d’année, à 15,7 milliards d’euros.

Ces évolutions ont permis à la Caisse Régionale d’améliorer sa liquidité. Elle affiche ainsi un ratio de Crédit / Collecte de 120,8 % en décembre 2012 contre 129,8 % un an auparavant.

Pour leur part, les encours de certificats de dépôts négociables s’élèvent à 1,3 milliard d’euros, très en deçà des limites du programme d’émissions de CDN de 3 milliards d’euros noté A1 par Standard and Poor’s.

L’activité a également été soutenue sur les services et assurances, comme le démontrent l’évolution de plus de 6 % du nombre de contrats d’assurances de biens (particuliers, professionnels et agriculteurs), et la croissance de 4,6 % du nombre de contrats d’assurance des personnes.

Encours (en millions d’euros)

Décembre 2011

Décembre 2012

Variation en %

Encours de collecte

21 305,0

21 919,4

2,9 %

Encours de crédits

16 278,5

15 736,8

-3,3 %

Une performance financière durable

Grace à la bonne tenue de la marge d’intermédiation globale, le Produit Net Bancaire issu de l’activité clientèle connaît une évolution positive de 3,1 % en 2012. Sur le dernier trimestre 2012, il s’élève à 141,1 millions d’euros.

Sur l’ensemble de l’exercice, le Produit Net Bancaire global de la Caisse Régionale s’établit à 591,3 millions d’euros. Il est en baisse de 3,5 %, impacté par la baisse du PNB sur portefeuille, qui avait enregistré en 2011 des revenus exceptionnels non renouvelés cette année.

Les charges de fonctionnement nettes de l’exercice s’inscrivent à 293,3 millions d’euros. Dans un contexte d’alourdissement des charges fiscales et sociales et de prise en compte des coûts d’élaboration du futur système d’information unique NICE, sur lequel la Caisse Régionale migrera en mars 2013, ces charges restent maîtrisées, affichant une hausse de 2,9 %.

L’implication permanente de tous pour une meilleure efficience permet à la Caisse Régionale de maintenir un coefficient d’exploitation à un niveau inférieur à 50 %, et d’améliorer encore son coefficient d’activité. Le résultat brut d’exploitation ressort à 298,0 millions d’euros, en baisse de 9,0 %.

Le coût du risque est de 23,4 millions d’euros. Les effets d’une politique prudente et de maîtrise des risques se confirment par la baisse de l’encours de créances douteuses et litigieuses et l’augmentation du taux de provisionnement porté à 74,8 %. La couverture des risques collectifs et généraux a également été renforcée.

Après prise en compte de l’impôt sur les sociétés pour près de 98 millions d’euros, la Caisse Régionale affiche un résultat net social de 166,0 millions d’euros au 31 décembre 2012.

Base individuelle (en millions d’euros)

Décembre 2011

Décembre 2012

Variation en %

Produit Net Bancaire

612,7

591,3

-3,5 %

Charges de Fonctionnement Nettes

285,1

293,3

2,9 %

Résultat Brut d’Exploitation

327,6

298,0

-9,0 %

Résultat Net

175,4

166,0

-5,3 %

Le résultat net consolidé, correspondant au résultat net part du Groupe, s’établit à 171,1 millions d’euros, contre 212,8 millions d’euros au 31 décembre 2011, soit une baisse de 19,6 %.

Base consolidée (en millions d’euros)

Décembre 2011

Décembre 2012

Variation en %

Produit Net Bancaire

614,8

575,6

-6,4 %

Charges de Fonctionnement Nettes

286,1

292,6

2,3 %

Résultat Brut d’Exploitation

328,7

283,0

-13,9 %

Résultat Net

212,8

171,1

-19,6 %

Capitaux propres et Certificat Coopératif d’Investissement

Depuis la fusion qui a permis la constitution de la Caisse Régionale en 2007, le Conseil d’Administration s’est toujours efforcé de maintenir le meilleur équilibre possible entre la rémunération des sociétaires et des porteurs de CCI et CCA et le renforcement des capitaux propres qui ont augmenté de plus de 600 millions d’euros sur les cinq dernières années.

Il sera proposé à l’Assemblée Générale du 26 mars 2013, le versement d’un dividende en hausse de près de 4 %, à 1,38 euro et le paiement d’un intérêt de 2,70 % aux parts sociales.

Le CCI Brie Picardie termine l’année 2012 au cours de 18,90 euros, soit une hausse de 7,45 % sur un an. Si on ajoute le versement d’un dividende de 1,33 euro par CCI en avril dernier, le rendement global est de 15 %.

Perspectives

Les performances commerciales et financières de la Caisse Régionale confirment bien la pertinence des choix de gestion des dernières années. Prudente, la Caisse Régionale poursuit sa stratégie en s’adaptant en permanence à un environnement instable et au renforcement des contraintes réglementaires, ainsi qu’à l’augmentation continue de la fiscalité.

Elle ne cesse de penser durablement son développement, pour être prête à accompagner toute évolution de l’environnement économique. Centrée sur le client, elle entend cultiver tous ses atouts au service de son territoire. Du renforcement des compétences et du savoir-faire des collaborateurs, à la modernisation de son système d’information, en passant par la recherche permanente de la satisfaction des clients, elle assure sa pérennité en renforçant sa puissance financière.

Avec un ratio de liquidité de 121,8 % au 31 décembre 2012 et 2,6 milliards d’euros de capitaux propres consolidés, et au regard des futures normes de solvabilité et de liquidité dites Bâle III, le ratio CRD s’élève à 19,43 % au 30 juin 2012***, bien au-dessus du niveau minimum réglementaire de 8 %.

*     Article L-451-1-2 du code monétaire et financier

**  Données en cours d’audit par les Commissaires aux Comptes.

*** Dernière donnée disponible

Retrouvez toutes les informations réglementées sur le site de la Caisse Régionale www.ca-briepicardie.fr.

Contact relation investisseurs : M Jean-Louis HOUEL, Directeur Financier, jean-louis.houel@ca-briepicardie.fr, 03 22 53 31 34.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant