Crèche Baby-Loup : licenciement confirmé pour la salariée voilée

le
1
Crèche Baby-Loup : licenciement confirmé pour la salariée voilée
Crèche Baby-Loup : licenciement confirmé pour la salariée voilée

La cour d'appel de Paris a confirmé ce mercredi le licenciement «pour faute grave» de la salariée voilée de la crèche privée Baby-Loup. Toutefois, Fatima Afif ne compte pas en rester là. Selon son avocat, la nounou voilée envisage «très probablement» de «faire un pourvoi» en Cassation. De son côté, l'Observatoire de la laïcité a redit son opposition à une loi sur le voile dans l'entreprise privée.

Lors de l'audience du 17 octobre, le procureur général, François Falletti, avait préconisé la confirmation du licenciement. Il demandait à la cour de «résister» à la Cour de cassation qui avait estimé le 19 mars dernier que, «s'agissant d'une crèche privée», ce licenciement constituait «une discrimination en raison des convictions religieuses» de l'ex-salariée.

Ce mercredi, un des avocats de l'établissement s'est réjoui de cette décision. Elle «marquera l'histoire de la laïcité», a salué Me Richard Malka. «Pour nous, cette victoire (...), c'est l'affirmation que si la religion est sacrée pour certains, elle n'est pas sacralisée par la République».

A l'inverse, Me Michel Henry, avocat de Fatima Arif, a fustigé une «espèce de populisme» d'une partie de la haute magistrature, «qui se sent atteint dans ses racines par la montée du fait religieux». Depuis ce licenciement prononcé il y a cinq ans, l'établissement de Chanteloup-les-Vignes (Yvelines) est devenu le symbole du débat entre partisans de la laïcité et de la liberté religieuse.

De son côté, l'Observatoire de la laïcité s'est de nouveau opposé au fait de légiférer sur le voile dans l'entreprise privée. «Une loi serait dangereuse, elle créérait des débats interminables». Pour l'Observatoire, il suffit que le gouvernement édicte une circulaire pour rappeler ce que le droit permet ou interdit, afin de permettre aux entreprises «de renforcer leurs règlements intérieurs pour imposer quand cela est nécessaire et justifié des ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 525EXC le mercredi 27 nov 2013 à 11:20

    Liberté, égalité ... laïcité !!!