Crèche Baby Loup : les magistrats condamnent le port du voile

le
0
INFO LE FIGARO - Dans ses conclusions, que nous avons pu consulter, le procureur général de la cour d'appel de Paris plaide ardemment pour la laïcité. Il s'oppose ainsi à la cour de Cassation.

Le procureur général de la cour d'appel de Paris, François Falletti, a remis ses conclusions dans l'affaire Baby Loup. Il s'agissait du licenciement d'une salariée voilée embauchée par la crèche laïque de Chanteloups-les-Vignes en décembre 1991. La cour de Cassation avait annulé, en mars dernier, le licenciement de cette salariée. L'affaire revient jeudi devant la cour d'appel de Paris.

Dans 21 pages très motivées que Le Figaro a consultées, le magistrat écrit: «il est essentiel de souligner que la liberté de conscience et de religion ne protège pas n'importe quel comportement, pour peu qu'il soit motivé par des considérations d'ordre religieux ou philosophoque (...). S'agissant du port du voile, il convient en effet de rappeler ici que les théologiens...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant