Création d'une bourse des matières premières en Afrique de l'Est

le
0

Le 3 juillet dernier à Kigali, plusieurs états se sont associés pour créer l'East African Exchange (EAX). Il s'agit d'une toute nouvelle bourse régionale pour l'échange des matières premières.

Lancement de l'EAX

Une nouvelle bourse des matières premières vient de voir le jour. Le 3 juillet dernier à Kigali, les États de l'Afrique de l'Est en accord avec leurs partenaires privés ont officialisé la création de l'East African Exchange (EAX). Il s'agit d'une toute nouvelle bourse des matières premières, fondée à l'initiative du Burundi, de l'Ouganda, du Kenya, du Rwanda et du Soudan du Sud.

Pour cette association de pays africains, la bourse de l'EAX est une opportunité de développer les ventes de produits agricoles.

Les produits échangés

Les instigateurs du projet souhaitaient favoriser la mise en vente des matières premières locales, par les producteurs. L'EAX est une bourse où il est pour le moment possible de vendre et échanger deux produits issus de l'agriculture : le maïs et les haricots. Dans les prochains mois, le café et le thé devraient rejoindre cette bourse des matières premières.

Les objectifs de cette bourse africaine

L'EAX utilise la plateforme électronique du Nasdaq, bourse des valeurs technologiques américaines. Dans l'Est de l'Afrique, les producteurs pourront ainsi suivre l'évolution des prix du marché en temps réel. L'un des objectifs de l'EAX est de faciliter le stockage des matières premières et ainsi, de développer le commerce agricole africain.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant