Création d'un parc sur la "cyber-sécurité" dans le sud d'Israël

le
0
Création d'un parc sur la "cyber-sécurité" dans le sud d'Israël
Création d'un parc sur la "cyber-sécurité" dans le sud d'Israël

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a annoncé lundi la création d'un parc industriel consacré à la "cyber-sécurité", regroupant des entreprises privées et des institutions publiques israéliennes, ainsi que des compagnies étrangères, à Beersheva (sud d'Israël)."Beersheva n'est pas seulement la cyber-capitale d?Israël, c'est aussi un des sites les plus importants pour la cyber-sécurité dans le monde", a affirmé M. Netanyahu, selon un communiqué de l'université Ben Gourion de Beersheva, qui est associée au lancement de ce site appelé "CyberSpark"."Nous avons décidé de concentrer les compétences en établissant un consortium de nos agences de sécurité, de nos instituts de recherche et des entreprises", a expliqué M. Netanyahu.Le Premier ministre a suggéré la mise en place d'une "ONU de l'internet" avec les "décideurs" mondiaux pour combattre notamment la cyber-piraterie.M. Netanyahu a ouvert lundi la conférence internationale "CyberTech 2014" à Tel Aviv, qui réunit des dizaines de sociétés israéliennes et étrangères spécialisées dans la sécurité informatique et quelques 450 représentants d'agences gouvernementales et d'organisations internationales.Parmi les participants, figure une délégation américaine dont 50 membres de la Maison Blanche et du Département américain de la Sécurité intérieure.Le cyber-parc de Beersheva doit abriter une nouvelle école supérieure de la Science et de la Technologie ainsi qu'un centre de développement pour les cyber-études.Plusieurs entreprises étrangères se sont déjà installées à Beersheva, la capitale du désert du Néguev, notamment EMC, un groupe informatique américain, et l'allemand Deutsche Telekom. Parallèlement, les géants américains Lockheed Martin et IBM ont annoncé leur intention de lancer un centre de développement au "CyberSpark", a précisé l'université Ben ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant