Crashs d'avions: le bilan 2010 en demi-teinte

le
0
Le taux d'accidents a chuté de 10 points cette année, ce qui n'a pas empêché le nombre de morts d'augmenter, selon l'Association internationale du transport aérien (IATA), qui s'inquiète par ailleurs de la flambée des cours du pétrole.

Il n'y a jamais eu aussi peu d'accidents dans l'histoire de l'aviation moderne qu'en 2010 mais le nombre de morts est plus élevé qu'en 2009, selon les derniers chiffres publiés par l'Association internationale du transport aérien (IATA). Le taux d'accident, mesuré par le nombre d'appareils endommagés et irrécupérables rapporté à la totalité des avions de fabrication occidentale, a ainsi atteint l'année dernière 0,61, soit un accident pour 1,6 million de vols. En comparaison, le taux atteignait 0,71 en 2009.

L'année 2011 supplante donc le précédent record de 2006 à 0,65. Pour expliquer ces meilleures performances, l'IATA met en avant son nouveau programme standardisé d'évaluation des performances managériales et des systèmes de contrôle d'une compagnie. Appelé l'IATA Operational Safety Audit (IOSA), il est devenu une condition requise pour appartenir à l'organisme depuis avril 2009.

Au total, 36,8 millions de vols ont sillonné les routes aériennes pendant l'a

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant