Crash-Sinaï-La piste de l'attentat "prise très au sérieux"-Valls

le
0

PARIS, 8 novembre (Reuters) - Le Premier ministre français a déclaré dimanche que l'hypothèse d'un attentat pour expliquer la catastrophe aérienne du Sinaï, le 31 octobre dernier, était "prise très au sérieux". La branche égyptienne de l'organisation Etat islamique a revendiqué la responsabilité de la destruction de l'Airbus A321 de la compagnie russe Metrojet, qui a coûté la vie à l'ensemble des 224 passagers et membres d'équipage à bord. Prié de dire s'il s'agissait d'un attentat, comme ont pu l'avancer les autorités américaines et britanniques, Manuel Valls a répondu : "Nous ne le savons pas encore." "Il faut examiner toutes les hypothèses, il faut en savoir plus sur les éléments d'enquête. Il ne faut écarter aucune hypoothèse, mais bien sûr, l'hypothèse de l'attentat est prise très au sérieux", a-t-il dit dans le cadre du "Grand Rendez-vous" Europe 1-Le Monde-iTELE. Les enquêteurs égyptiens ont déclaré samedi qu'un bruit pouvait être entendu dans la dernière seconde de l'enregistrement des conversations à bord du cockpit de l'appareil tout en estimant qu'il était trop tôt pour en tirer des conclusions. ( ID:nL8N1320FK ) (Sophie Louet)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant