Crash Rio-Paris : Air France mise en examen

le
0
Après Airbus, c'est au tour de la compagnie aérienne nationale d'être inculpée pour «homicides et blessures involontaires» dans l'enquête sur la catastrophe du vol Rio-Paris, dans laquelle ont péri 228 personnes en 2009.

La justice accélère. 24 heures après Airbus, c'est Air France qui s'est vu signifier ce vendredi sa mise en examen pour «homicide involontaire» dans le cadre de l'enquête sur la catastrophe de l'AF 447, le vol Rio-Paris qui a fait 228 victimes le 1er juin 2009.

Alors qu'une quatrième phase de recherches en mer doit débuter la semaine prochaine pour trouver l'épave de l'appareil ainsi que ses boites noires et déterminer les conditions de cette mystérieuse catastrophe, la juge Sylvie Zimmerman a choisi de ne pas attendre.

En l'état actuel de l'enquête, les interrogations portent sur les sondes Pitots (de mesure de vitesse de l'appareil) dont le givrage serait à l'origine d'un décrochage de l'appareil puis de sa disparition. De nombreux incidents de givrage avaient été enregistrés avant la catastrophe: 32 entre 2003 et 2009 dans le monde et cinq pour la seule compagnie Air France entre mai et août 2008. Juridiquement, Air France semble pourtant solide sur ce dossier. À

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant