Crash : Kiev et Paris exigent une «enquête sans entrave»

le
1
Crash : Kiev et Paris exigent une «enquête sans entrave»
Crash : Kiev et Paris exigent une «enquête sans entrave»

La priorité : mener l'enquête à bien. Deux jours après le crash du Boeing de la Malaysia Airlines dans l'est de Ukraine, plusieurs pays concernés par la catastrophe qui a coûté la vie à 298 civils, veulent éclaircir les circonstances du drame. Une entreprise qui s'annonce difficile dans ce secteur, une zone de guerre contrôlée par les rebelles prorusse. Washington les soupçonne par ailleurs d'avoir tiré le missile sol-air, à l'origine de la chute de l'appareil.

 

En effet, dès vendredi, le travail des observateurs internationaux a été perturbé. Des membres de l'organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), déployés pour identifier les victimes, ont peiné à obtenir le libre accès au site de l'accident.

Les autorités ukrainiennes accusent également les rebelles de détruire «les preuves de ce crime international». Elles affirment notamment que 38 corps auraient été transportés par les séparatistes pro-russes vers la morgue de Donetsk.

Notre question du jour : comprenez-vous qu'on ait laissé des avions survoler l'Ukraine ?

Revivez les événements de la journée. 

22h20. Poutine sommé de «prendre ses responsabilités». Vladimir Poutine est sommé, par plusieurs Chefs de gouvernement, de prendre ses responsabilités à l'égard des séparatistes et de faciliter l'accès au site du crash de l'avion malaisien.  

22 heures. Washington «très préoccupé» par l'accès limité de l'OSCE. Le secrétaire d'Etat américain John Kerry fait part à son homologue russe Sergueï Lavrov de la «profonde préoccupation» de Washington quant aux conditions d'accès des enquêteurs internationaux au site du crash de l'avion malaisien en Ukraine.

20 heures. Les banques néerlandaises réagissent après le vol présumé de cartes bancaires des victimes. Les banques néerlandaises annoncent prendre des «mesures préventives», des informations faisant état de cartes de crédit volées sur le site en ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Berg690 le dimanche 20 juil 2014 à 01:08

    17h12 : Poroshenko préside la réunion du Conseil de sécurité 17h26 : Le Conseil de sécurité déclare que les combattants dans l’Est sont en possession des moyens techniques permettant d’abattre un avion à très haute altitude. 17h49 : A Donetsk, un avion de ligne s’écrase.