Crash en Ukraine : les Américains soupçonnent les séparatistes ukrainiens

le
0
Des enquêteurs sur les lieux du crash du Boeing 777 de Malaysia Airlines, jeudi soir.
Des enquêteurs sur les lieux du crash du Boeing 777 de Malaysia Airlines, jeudi soir.

Un Boeing 777 de la compagnie Malaysia Airlines, qui reliait jeudi Amsterdam à Kuala Lumpur, avec 298 personnes à bord, s'est écrasé en Ukraine dans une zone contrôlée par les rebelles pro-russes. Ces derniers et Kiev s'accusent mutuellement d'être à l'origine d'un tir supposé qui pourrait être à l'origine du drame. Une des boîtes noires a été retrouvée par les secouristes, ce qui pourrait permettre d'éclairer les circonstances exactes du crash. Les Pays-Bas, qui comptent 189 victimes, sont en deuil. 18 h 21. Le président américain Barack Obama estime que le crash de l'avion malaisien allait certainement constituer un "signal d'alarme pour l'Europe et le monde" sur les "conséquences d'une aggravation du conflit dans l'est de l'Ukraine". Il a appelé son homologue russe Vladimir Poutine à user de son influence sur les séparatistes ukrainiens. "Il ne va pas rester localisé. Il ne va pas être contenu. [...] Et cela nous rappelle combien les enjeux sont importants pour l'Europe, et pas simplement pour les Ukrainiens."16 h 35. Un premier rapport du renseignement américain indique que l'avion malaisien MH17 a probablement été abattu par des séparatistes ukrainiens, selon un responsable américain, tout en indiquant que Washington n'en avait pas la certitude. "Il y a des indications (selon lesquelles les pro-russes ont abattu l'avion), mais nous n'avons pas encore tiré de conclusion définitive", indique un responsable américain sous...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant