Crash en mer Noire, les Choeurs de l'Armée rouge endeuillés

le , mis à jour à 11:59
1
 (Ajoute commentaire du ministère, bilan actualisé) 
    MOSCOU, 25 décembre (Reuters) - Un avion militaire russe en 
route pour la Syrie avec 93 personnes à bord, dont au moins 60 
membres des Choeurs de l'Armée rouge, s'est abîmé en mer Noire 
dimanche matin et il n'y a aucun survivant, a annoncé le 
ministère de la Défense. 
    L'avion, un Tupolev Tu-154, a disparu des écrans radar à 
5h25 (02h25 GMT), deux minutes après son décollage de la ville 
d'Adler dans le sud de la Russie, où il avait fait escale pour 
se ravitailler après son départ de Moscou, a déclaré le 
ministère russe de la Défense, à qui appartenait l'appareil. 
    Les secours n'ont repéré aucun survivant, a déclaré le 
général Igor Konachenkov, porte-parole du ministère.  
    Le Tupolev Tu-154, de conception soviétique, dont le premier 
modèle a été inauguré dans les années 1970, transportait au 
moins 60 chanteurs, danseurs et musiciens des Choeurs de l'Armée 
rouge, qui devaient se produire pour les fêtes du nouvel an sur 
la base aérienne de Hmeymim, dans l'ouest de la Syrie.  
    Des militaires ainsi que neuf journalistes russes étaient 
également à bord. 
    Le général Konachenkov a déclaré que des débris de l'avion 
avaient été retrouvés à 70 mètres de profondeur et environ 1,5 
km au large de la station balnéaire de Sotchi, voisine d'Adler.  
    "L'opération de recherche se poursuit", a dit l'officier. 
"Quatre navires, cinq hélicoptères et un drone travaillent sur 
zone."  
     
    LA PISTE TERRORISTE SERAIT ÉCARTÉE 
    Une commission d'enquête militaire a été envoyée à Sotchi. 
    Selon un responsable des secours cité par l'agence Interfax, 
six corps ont déjà été retrouvés en mer.  
    Une source au sein des services de sécurité citée par 
l'agence RIA a déclaré que l'avion s'était abîmé en raison d'un 
problème technique ou d'une erreur de pilotage.  
    Une autre source citée par les agences a assuré que la thèse 
d'un acte terroriste avait été écartée.  
    Les conditions météorologiques étaient bonnes.  
    D'après la liste des passagers diffusée par le ministère, 
Elizaveta Glinka, membre du conseil des droits de l'homme 
attaché auprès du président Vladimir Poutine, se trouvait dans 
l'avion.  
    Le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov a jugé prématuré de 
spéculer sur l'origine de l'accident. Le président Vladimir 
Poutine est tenu constamment informé, a-t-il ajouté. 
    Le chef du Kremlin a ordonné à son Premier ministre Dmitri 
Medvedev de diriger une commission d'enquête gouvernementale sur 
l'accident. L'armée a également annoncé qu'elle mènerait des 
investigations.  
    Le ministère russe de la Défense envoie régulièrement des 
musiciens en Syrie où ils donnent des concerts pour les soldats. 
    La base de Hmeymim se trouve dans la province de Lattaquié. 
    C'est de là que partent les avions russes qui bombardent les 
rebelles.  
    Début décembre, un autre avion militaire s'est écrasé en 
Iakoutie dans le nord-est de la Sibérie avec 39 personnes à 
bord. Personne n'a péri dans l'accident, qui a fait 32 blessés. 
  
 
 (Polina Devitt et Andrew Osborn; Jean-Stéphane Brosse pour le 
service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mucius il y a 10 mois

    Sans doute partaient-ils chanter victoire à Damas...