Crash en Colombie : le fils de l'entraîneur échappe à la catastrophe

le , mis à jour le
0
Ce drame a provoqué la mort de 71 personnes.
Ce drame a provoqué la mort de 71 personnes.

Il doit la vie à son étourderie. Matheus Saroli, le fils de l'entraîneur de l'équipe de Chapecoense devait prendre l'avion avec le reste de l'équipe lundi soir. Le jeune homme a échappé au terrible accident d'avion qui transportait les joueurs de football jusqu'à Medellín (Colombie). L'équipe devait affronter l'Atletico Nacional en finale aller de la Copa Sudamericana. À la suite de « pannes électriques », l'appareil s'est écrasé cinq minutes avant son atterrissage. Ce drame a provoqué la mort de 71 personnes.

À 21 ans, le jeune homme n'a pas pu embarquer à cause d'un oubli de passeport. Il s'est vu refuser l'accès à l'avion. C'est ce que Matheus Saroli a expliqué lui-même dans un post publié sur son compte Facebook. Un message qui a été supprimé depuis. Dans ce message, le fils du coach remercie les internautes pour leurs appels et leurs messages. « Les amis, moi et mon frère allons bien. Nous avons besoin d'intimité, spécialement ma mère. » Avant de conclure : « Nous sommes forts, et nous allons surmonter ce choc. Merci à tous. » Son père, le coach Caïo Junior, fait partie des personnes décédées.

Six survivants

Alejandro Matrinuccio est également un miraculé. Ce joueur argentin s'était blessé avant ce match de finale et ne faisait donc pas partie du voyage. Un deuil national de trois jours a été décrété au Brésil. Sur les 77 passagers, 6 personnes ont...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant