Crash en Argentine : Alain Bernard et Philippe Candeloro témoignent

le
0
Philippe Candeloro s'est confié pour la première fois depuis le crash qui a coûté la vie à dix personnes.
Philippe Candeloro s'est confié pour la première fois depuis le crash qui a coûté la vie à dix personnes.

Ils se trouvaient tout près du lieu de l'accident et faisaient partie des premiers sur les lieux du drame. Philippe Candeloro, ancien patineur artistique, et le nageur Alain Bernard participaient à l'émission Dropped, endeuillée par la mort, lundi, de huit membres de l'équipe de l'émission, dont trois candidats, après le crash de deux de leurs hélicoptères. Profondément affectés, ils se sont confiés mercredi, pour la première fois depuis l'accident. Jusque-là, ils étaient tenus au silence par leur contrat.

Philippe Candeloro n'a pas "pu voir la collision" des hélicoptères, a-t-il raconté. Il se trouvait dans un véhicule, au sol, et "les as vus décoller. Ils ont fait une première boucle et au bout de quelques secondes, j'ai entendu un gros clash", a-t-il confié au micro d'Europe 1. Après s'être "aperçu que les deux hélicoptères manquaient" dans le ciel, l'ancien champion olympique raconte avoir "vu de la fumée s'évaporer dans les airs".

"Nous n'avions pas d'eau, nous n'avions rien"

"On a tout lâché et on a demandé au chauffeur de partir en direction de la fumée. On devait être à un kilomètre à vol d'oiseau", se souvient l'ancien patineur, qui assure que la police et les secours sont ensuite très vite arrivés sur place. "Nous n'avions pas d'eau, nous n'avions rien. Nous espérions trouver des gens et leur porter secours", a-t-il confié à Europe 1.

Alain Bernard, très "abasourdi" lui aussi, est revenu sur l'accident...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant