Crash du vol Rio-Paris : Airbus mis en examen

le
0
Le constructeur aéronautique a été inculpé pour «homicides involontaires» dans l'enquête sur la catastrophe du vol Rio-Paris, dans laquelle ont péri 228 personnes en 2009. Air France est pour sa part convoquée vendredi , en vue de sa probable mise en examen.

C'est un tournant. Airbus a été le premier mis en examen, jeudi, pour homicide involontaire dans le cadre de l'enquête sur l'accident du vol AF 447, Rio Paris, qui avait fait 228 victimes le 1er juin 2009. Air France qui est convoquée ce matin devrait être également mis en examen pour le même motif.

En l'état actuel de l'enquête judiciaire, indépendante de l'enquête de sécurité aérienne du Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA), les interrogations reposent sur la faillite du retour d'expérience entre Air France, Airbus et l'Agence européenne de sécurité aérienne (EASA) au sujet des incidents de sondes Pitot (les instruments de vitesse de l'appareil). De nombreux incidents de givrage avaient en effet été enregistrés avant la catastrophe: 32 entre 2003 et 2009 dans le monde et cinq pour la seule compagnie Air France entre mai et août 2008. Les torts seraient partagés. Il semblerait qu'Airbus ait tardé à réaliser une étude comparative des sondes Thales, mises

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant