Crash du vol Paris-Le Caire : qui va mener l'enquête ?

le
0
Le ministre de l'Aviation civile égyptienne, Sherif Fathy (illustration).
Le ministre de l'Aviation civile égyptienne, Sherif Fathy (illustration).

Après le crash en Méditerranée du vol MS804 d'EgyptAir, qui transportait 66 passagers, dont 15 Français, entre Paris et Le Caire, quel pays sera désigné pour mener l'enquête ? Selon l'annexe 13 des règles de l'OACI (Organisation de l'aviation civile internationale), « Normes et pratiques recommandées concernant les enquêtes sur les accidents d'aviation », c'est le lieu où l'avion s'est abîmé qui définit le pays dont le Bureau enquêtes accident (BEA) devra intervenir. L'avion étant tombé dans les eaux grecques, on peut déjà subodorer un conflit diplomatique entre Athènes et Le Caire. En effet, l'Égypte, pays d'immatriculation de l'avion et de destination du vol, tient à tout prix à récupérer la maîtrise de l'enquête pour que les conclusions soient conformes aux volontés de ses dirigeants politiques. Tandis qu'Athènes a envoyé dès jeudi matin des avions et des bateaux à la recherche de l'épave.

Et d'autres pays vont être associés à l'enquête. La France le sera à plusieurs titres. Le vol MS804 a décollé de Roissy-CDG 1, transportait de nombreux Français et l'avion, un Airbus A320, a été certifié à Toulouse. Le BEA du Bourget va donc déléguer des enquêteurs. Airbus, le constructeur, sera également consulté, de même que les experts de Rolls-Royce pour les moteurs. On peut aussi penser que les États-Unis et Israël, très présents dans cette zone, vont suivre de très près l'enquête. Par le passé, ils...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant