Crash du vol MH17 en Ukraine : les bombardements reprennent à Donetsk

le
1
Crash du vol MH17 en Ukraine : les bombardements reprennent à Donetsk
Crash du vol MH17 en Ukraine : les bombardements reprennent à Donetsk

Les bombardements ont repris ce lundi à Donetsk, dans l'est de l'Ukraine, déchiré depuis plus de trois mois par un conflit armé entre les séparatistes pro-russes et les autorités de Kiev, quatre jours après le crash, dans cette région, du Boeing 777 de Malaysia Airlines. Au total 298 personnes ont péri dans le catastrophe, dont 193 Néerlandais. 

Parallèlement, Kiev a proposé lundi de confier l'enquête sur le crash aux Pays-Bas tandis que Vladimir Poutine promettait d'oeuvrer à l'apaisement du conflit en Ukraine. Mais les corps restaient bloqués près du site.  

Kiev propose de confier l'enquête aux Pays-Bas. L'Ukraine est prête à confier la coordination de l'enquête internationale sur le crash de l'avion malaisien, probablement abattu par un missile, aux Pays-Bas, «le pays qui a le plus souffert», a déclaré lundi à Kiev le Premier ministre Arseni Iatseniouk. «Nous sommes prêts à envoyer tous les corps à Amsterdam» pour procéder à leur autopsie et à toutes les expertises indépendantes nécessaires, a-t-il ajouté.

Bombardements d'artillerie aux abords de la gare de Donetsk. D'intenses tirs d'artillerie ont été déclenchés lundi matin dans la zone de la gare de Donetsk, dans un quartier excentré de la ville, place forte des séparatistes pro-russes. Les rues du quartier ont été fermées à la circulation par des combattants séparatistes, des civils étaient évacués à bord de minibus des transports en commun .

En fin de matinée, selon notre envoyé spécial Timothée Boutry, de nombreux rebelles étaient postés autour de la gare et des bruits d'explosion et de tirs continuaient à retentir alors que les civils continuaient à être évacués par des bus. D'autres groupes d'habitants fuyaient à pied.

Lors de sa visite à l'ambassadeur de Malaisie à Kiev, le président ukrainien Petro Porochenko a ordonné l'arrêt des combats dans un rayon de 40 km autour du site du crash du vol MH17.

Des ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • v.sasoon le lundi 21 juil 2014 à 11:01

    http://slavyangrad.wordpress.com/2014/07/18/spanish-air-controller-kiev-borispol-airport-ukraine-military-shot-down-boeing-mh17/