Crash du Sinaï-Poutine promet des représailles

le , mis à jour à 12:24
0

(Actualisé avec raids russes à Rakka) par Andrew Osborn MOSCOU, 17 novembre (Reuters) - Vladimir Poutine a annoncé mardi une intensification des raids de l'aviation russe en Syrie après avoir eu confirmation qu'un attentat à la bombe était à l'origine de la destruction de l'avion russe qui s'est écrasé dans le Sinaï le 31 octobre. La Province du Sinaï, mouvement qui se réclame de l'Etat islamique, a revendiqué la destruction de l'Airbus A321 de la compagnie Metrojet qui a fait 224 morts, dont 217 passagers. Les autorités russes avaient toutefois fait preuve de prudence face à cette revendication, affirmant que l'enquête officielle devait suivre son cours pour déterminer les causes de la catastrophe. Lors d'une réunion au Kremlin, le patron des services de renseignement russes (FSB), Alexandre Bortnikov, a informé Vladimir Poutine de la nature terroriste de l'incident, des traces d'explosifs ayant été retrouvées sur les débris de l'appareil et sur les effets personnels de passagers. "Selon les analyses de nos spécialistes, une bombe artisanale équivalant à un kilogramme de TNT a explosé durant le vol, provoquant la destruction de l'appareil en plein ciel, ce qui explique que de nombreux morceaux de la carlingue aient été dispersés sur une telle distance", a dit Bortnikov. "Nous pouvons dire sans équivoque qu'il s'agissait d'un acte terroriste", a-t-il ajouté dans une déclaration qui n'a été rendue publique que mardi matin. Le président russe a répondu en précisant qu'il s'agissait d'une des attaques les plus meurtrières commises dans l'histoire récente de la Russie et ordonné, en représailles, une intensification des frappes aériennes en Syrie. "Notre campagne doit être intensifiée de telle manière que les criminels comprennent qu'un châtiment est inévitable", a dit Vladimir Poutine. Le chef de l'Etat a demandé aux services de sécurité de pourchasser les auteurs de l'attentat afin de les traduire en justice. "Nous les chercherons partout où ils peuvent se cacher. Nous les trouverons où qu'ils soient sur cette planète et nous les punirons", a-t-il déclaré. L'aviation russe a mené mardi matin des raids à Rakka, bastion de l'Etat islamique dans le nord de la Syrie, a-t-on appris de source gouvernementale française. "Le Russes sont en train de frapper fortement la ville de Rakka, c'est bien la preuve que, de leur côté aussi, il y a une prise de conscience", a-t-on déclaré sans plus de précisions. Les autorités égyptiennes ont arrêtés deux employés de l'aéroport de Charm el Cheikh dans le cadre de l'enquête sur l'attentat. "Dix-sept personnes sont détenues et deux d'entre elles sont soupçonnées d'avoir aidé ceux qui ont placé la bombe dans l'avion à l'aéroport de Charm el Cheikh", a dit un responsable égyptien. (Maria Kyselyova et Vladimir Soldatkin; Pierre Sérisier et Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant