Crash du Rio-Paris : ce que révèle le rapport judiciaire

le
0
Des erreurs humaines, des défaillances techniques, des procédures inadaptées, une météo houleuse : la catastrophe du vol AF447 en juin 2009 s'explique par plusieurs facteurs, selon le rapport judiciaire.

Une conjonction d'erreurs humaines et de défaillances techniques. C'est la conclusion du rapport mené par des experts judiciaires sur les causes de l'accident du vol Rio-Paris, le 1er juin 2009, selon une source proche du dossier. L'enquête sera présentée le 10 juillet aux familles des victimes, soit trois ans après l'une des plus graves catastrophes de l'aviation française qui avait coûté la vie aux 228 passagers et membres d'équipage de cet Airbus A330. Parmi les causes évoquées par les experts: une perte de données due au givrage des sondes Pitot, une procédure inadaptée dans ce cas précis, une réaction inappropriée de l'équipage ou encore un manque de suivi des incidents survenus depuis 2004 sur les appareils.

Au cours des 356 pages d'enquête, les experts reviennent à plusieurs reprises sur la façon dont l'appareil a décroché. Une trajectoire non maîtrisée survenue après la perte de données due au givrage des sondes Pitot. «Le déficit d'information aux

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant