Crash de San Francisco : des passagers poursuivent Boeing

le
0
Crash de San Francisco : des passagers poursuivent Boeing
Crash de San Francisco : des passagers poursuivent Boeing

Plus de dix jours après l'accident du Boeing à San Francisco, un groupe de 83 passagers du vol 214 d'Asiana Airlines a décidé d'intenter une action en justice contre le fabricant de l'avion. Le 6 juillet, le crash qui s'était produit à l'atterrissage avait fait 3 morts et 182 blessés.

Bien que l'enquête pour déterminer les causes exactes de cet accident soit encore en cours, la firme Ribbeck Law, basée à Chicago, affirme que le système de pilotage automatique du 777 pourrait être en cause. Boeing pourrait aussi être montré du doigt au regard des toboggans de secours qui se sont déployés dans l'avion, blessant un peu plus certains passagers et bloquant leur sortie, ajoute Ribbeck. Celle-ci évoque aussi d'éventuels problèmes avec les ceintures de sécurité puisque les secouristes «ont dû donner des couteaux aux membres de l'équipage à l'intérieur de l'avion pour qu'ils libèrent des passagers».

Zhang Yuan, qui a subi de graves blessures à la colonne vertébrale et a eu une jambe cassée, a déclaré que son mari, sa fille, d'autres passagers et elle-même «n'auraient pas subi de si graves blessures si les toboggans et les ceintures de sécurité ne les avaient pas emprisonné dans l'épave en feu».

Plusieurs responsables potentiels

L'action en justice sera étendue dans les jours à venir à la compagnie Asiana Airlines ainsi qu'à plusieurs autres manufacturiers qui «peuvent avoir été responsable du désastre», ajoute Ribbeck. Des experts indépendants mandatés par Ribbeck vont surveiller l'enquête officielle et conduire leurs propres recherches pour les clients afin de déterminer les fautes de toutes les parties responsables de cette tragédie, a encore précisé la firme.

Les premiers résultats des investigations sur les causes du crash, menées par l'Agence américaine de sécurité des transports (NTSB), font apparaître que l'appareil était beaucoup trop lent et trop bas à son approche de la piste ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant