Crash de l'AF 447 : la fatigue des pilotes mise en cause

le
0
Selon l'enquête de notre collaborateur, Fabrice Amedeo, les membres de l'équipage s'étaient rendu à Rio avec leurs compagnes dans un esprit festif.

Que la défaillance humaine fasse partie des causes du crash de l'AF 447, la thèse n'est pas nouvelle. Elle a été celle de notre collaborateur Fabrice Amedeo, spécialiste aéronautique, qui a couvert la catastrophe et l'enquête pour Le Figaro , auteur d'un livre et de deux documentaires sur le sujet.

Mais que les pilotes aux commandes du Rio-Paris aient eux même avoué manquer de sommeil et aient été fatigués, le 1er juin 2009, pour aborder sereinement la nuit de veille entre Rio de Janeiro et Paris, l'idée se précise. Le Point a pu se procurer un document qui abonde dans ce sens. Visiblement, les experts judiciaires, chargés d'éclairer les magistrats sur les responsabilités des prévenus, ont ajouté cet aspect que les enquêteurs du BEA avaient occulté, considérant, selon nos confrères, que «cet état relev...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant