Crash de l'A320 : ce que l'on sait sur Andreas Lubitz, le copilote

le
1
Photo du profil de la page Facebook d'Andreas Lubitz, le copilote du vol A320.
Photo du profil de la page Facebook d'Andreas Lubitz, le copilote du vol A320.

Son portrait sur Facebook montre un jeune homme décontracté posant assis sur un muret devant le Golden Gate Bridge à San Francisco. Il s'appelle Andreas Lubitz. Il a 28 ans. Il vient de la petite ville de Montabaur en Rhénanie-Palatinat, où il vivaient chez ses parents. Et mardi dernier à 10 h 31, il a volontairement précipité au sol l'A320 de Germanwings qui reliait Barcelone à Düsseldorf, après s'être assuré que le pilote de l'appareil ne pourrait pas rejoindre le cockpit. Une longue descente de 8 minutes durant laquelle il a gardé le mutisme le plus complet et qui s'est soldée par un choc qui n'a laissé aucun survivant. Sur ce qui a pu motiver un tel acte, "pas le moindre indice", a déclaré Carsten Spohr, le patron de la compagnie allemande, maison mère de Germanwings. Les informations tombent au compte-gouttes et les Allemands sont sidérés. Devenir pilote était le rêve de toujours d'Andreas Lubitz, qui, depuis son adolescence, était membre de l'association des pilotes amateurs de la petite ville où il a grandi. Le club s'est même empressé mercredi, en apprenant qu'un des siens était aux commandes de l'Airbus, de publier sur son site internet un faire-part de décès : "Il a pu réaliser son rêve, ce rêve dont il a payé si chèrement le prix par sa vie. Nous n'oublierons pas Andreas." Un message au goût amer depuis que l'on sait ce qui s'est passé à l'intérieur du cockpit. "Pire cauchemar" Andreas Lubitz a suivi la formation...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • LeRaleur le jeudi 26 mar 2015 à 17:27

    Ben maintenant il a une histoire, 150 morts. On aurait pu s'en passer.