Craig Wright, un entrepreneur australien, affirme être l'inventeur du Bitcoin

le
0
Craig Wright, un entrepreneur australien, affirme être l'inventeur du Bitcoin
Craig Wright, un entrepreneur australien, affirme être l'inventeur du Bitcoin

L'entrepreneur australien Craig Wright a affirmé lundi à des médias être le créateur de la monnaie numérique Bitcoin, mettant vraisemblablement fin à des années de mystère sans toutefois répondre à toutes les questions qui se posent.Craig Wright a fourni à la BBC, à The Economist et au magazine GQ des pièces connues comme étant seulement détenues par le créateur du bitcoin pour prouver qu'il en était bien l'inventeur."Ce sont les lots utilisés pour envoyer 10 bitcoins à Hal Finney en janvier (2009) au moment de la première transaction en Bitcoins", a-t-il déclaré pendant sa démonstration.Il a ajouté qu'Hal Finney, un cryptographe réputé, était l'un des ingénieurs qui a contribué à créer le Bitcoin."Je suis celui qui en était principalement à l'origine mais d'autres m'ont aidé", a déclaré cet entrepreneur australien âgé de 45 ans et né à Brisbane qui a publié sur son blog() des informations afin que l'on puisse vérifier qu'il est bien Satoshi Nakamoto, le pseudonyme associé au créateur de la monnaie numérique.Au cours d'une rencontre avec la BBC, Craig Steven Wright a signé numériquement des messages en utilisant des clés cryptographiques créées pendant les premiers jours de la mise au point de cette monnaie numérique.Les médias traquaient depuis plusieurs années le ou les mystérieux informaticiens qui, derrière ce pseudonyme, ont conçu en 2009 le logiciel à l'origine du Bitcoin.- 'Je veux juste qu'on me laisse tranquille' - Jon Matonis, un économiste et l'un des directeurs-fondateurs de la fondation Bitcoin, s'est dit convaincu : "J'ai eu l'occasion d'examiner les données en fonction de trois critères : cryptographique, social et technique", a-t-il dit à la BBC."J'ai la ferme conviction que Craig Wright remplit les trois" critères, a-t-il ajouté.The Economist se montrait quant à lui plus sceptique que les deux autres médias sur l'irréfutabilité des preuves ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant