CPR AM : " Nous devons gagner en notoriété, et nous développer"

le
0
(NEWSManagers.com) -
Très présent dans l'univers des investisseurs institutionnels, CPR AM s'intéresse désormais aux conseillers en gestion de patrimoine indépendants, des professionnels avec lesquels l'établissement a tissé des liens depuis longtemps. En mettant en avant son côté " boutique" et sa gestion, et en utilisant aussi des produits de sa maison mère, Amundi Group, la société de gestion compte regagner le chemin perdu, explique Jean-Eric Mercier, directeur général de la société de gestion, dans une interview à Newsmanagers.

Newsmanagers : CPR AM est une société de gestion qui a bâti sa réputation en s'adressant à une clientèle d'investisseurs institutionnels. L'arrivée du " Comptoir CPR" et l'ouverture vers les conseillers en gestion de patrimoine entrainent-t-elles un changement majeur dans votre organisation ?

Jean-Eric Mercier : Non. Le défi est de taille mais ne vous méprenez pas : CPR AM n' arrive pas en terre inconnue. La société de gestion est présente depuis longtemps auprès des conseillers en gestion de patrimoine indépendants. En fait, le " Comptoir par CPR" est une initiative commune du groupe Amundi et de CPR AM. Il s'agit de la prolongation d'une stratégie amorcée fin février, qui repose sur deux axes. Premièrement, nous voulons continuer à renforcer notre leadership sur la clientèle des institutionnels et les entreprises, qui représentent respectivement 62% et 16% de nos encours. Deuxièmement, nous voulons répondre à une forte demande que nous avons ressentie de la part de nos clients de distribution externe, la banque privée et les CGPI. Ces dernières années, il faut le reconnaître, nous n'avons pas été très présents sur cette dernière clientèle. Nous avons donc décidé de lancer Le Comptoir par CPR, qui permettra notamment aux conseillers en gestion de patrimoine d' accéder à l' intégralité de l' offre d'Amundi Group et de CPR AM. Dans le Comptoir, nous avons souhaité réunir le meilleur des deux mondes : l' expertise et la profondeur de l'offre d'Amundi Group, combinées à une gestion haut de gamme sur mesure offerte par CPR AM, le tout dans un esprit " boutique" .

NM : Avec quels atouts et quelles faiblesses imaginez-vous vous présenter vers cette clientèle exigeante des CGPI ?

J-E. M. : Nous nous adressons aux CGPI avec trois promesses : l'engagement, la transparence et l' accessibilité. L'engagement tout d' abord, nous l'apportons aux conseillers avec une équipe de huit personnes qui leur est entièrement dédiée, dont la dernière, Josselin Betesta, un ancien de la société de gestion Edmond de Rothschild Asset Management, nous a rejoint, il y a quelques jours, en tant que commercial CGPI pour la région grand ouest. Avec une large gamme de fonds à leur disposition, les CGPI bénéficient par ailleurs de l'engagement de recevoir une rémunération quel que soit l'environnement de marché. La transparence est l'un des autres points forts de notre offre puisque nous communiquons de façon visible sur nos convictions en matière de gestion. Enfin, le dernier engagement que nous prenons porte sur l' accessibilité qui est selon nous indissociable d'une finance " moderne" , qui bouge et qui sait se renouveler. Nous devons être en mesure de fournir à tout moment l' offre nécessaire, et d' apporter des solutions à notre clientèle de CGPI. Qu' il s' agisse de produits structurés, patrimoniaux, immobiliers, obligataires ou actions.

Pour faire connaître l'intégralité de notre offre, et permettre aux CGPI de trouver les réponses à un certain nombre de leurs interrogations, nous avons donc lancé un site Internet qui leur est consacré. Et qui évoluera encore. Dans une version ultérieure, il sera accessible avec un code personnalisé et offrira l'accès à un logiciel d'aide à l'allocation d'actifs.
Quant aux faiblesses, j' en vois une que nous avons déjà évoquée : notre longue absence de ce segment qui nous conduit à reconquérir un terrain sur lequel nous étions pourtant présents depuis de nombreuses années.

NM : Quels produits comptez-vous mettre en avant pour débuter " Le Comptoir par CPR" ?

J-E. M. : Actuellement, nous mettons en avant trois fonds, qui nous semblent indispensables dans l'environnement actuel des marchés. Il s'agit d'Amundi Actions Emergentes, qui bénéficie d'un excellent track record de 12 ans mais reste peu connu en France. A ce fonds s' ajoute CPR Reflex Cible 100, un fonds patrimonial lancé en 2008 qui couvre pas moins de dix-huit classes d' actifs. Enfin, nous proposons une SCPI, Scellier Premely Habitat II, qui reflète nos convictions sur l'immobilier et permet de bénéficier des avantages fiscaux liés à ce type d' investissement dès sa souscription. Plus tard, nous mettrons également en place des solutions " sur-mesure" dédiées à des CGPI.

NM : Les petites " boutiques" comme CPR AM intégrées à une maison mère comme Amundi pour aborder une clientèle spécifique, voilà un modèle qui semble avoir le vent en poupe. D'autres concurrents ont développé des modèles comparables. En quoi êtes vous mieux lotis pour affronter cette concurrence ?

J-E. M. : Notre grand avantage est notre proximité avec nos clients finaux. Associé à l'importante taille de notre gamme de fonds, c'est le modèle gagnant. Le marché français comprend un certain nombre de " boutiques" mais il s'agit la plupart du temps d'acteurs qui se sont spécialisés dans un certain type de gestion, ou alors des acteurs qui ne se sont pas spécialisés sur la clientèle CGPI.

Dans les deux ans à venir, je pense que nous disposons du modèle adapté pour rejoindre les trois premiers fournisseurs de fonds aux CGPI. En ventes nettes, nous estimons pouvoir atteindre jusqu'à 15 % des parts de marché sur cette clientèle d' ici 2012. Pour cela, nous voulons travailler avec l' ensemble des plateformes assurance vie et titres et menons donc une phase active de référencement. Cela dit, nous sommes conscients de la gageure. Nous devons gagner en notoriété, et nous développer. Beaucoup de professionnels n' ont pas de vision globale de notre gamme de fonds par exemple. C' est un de nos " challenges" que de gagner en visibilité et mettre en évidence la notion de suivi à laquelle nous sommes attachés.

NM : Vous disposez aussi d'une offre d'épargne salariale, avez-vous des projets pour ce pan de votre activité ?
J-E. M. : Les encours CPR AM gérés dans le cadre de l'épargne salariale représentent autour de 700 millions d' euro au 31 aout 2010 du total. Les CGPI ayant des contacts forts avec les entreprises de petites et moyennes tailles, nous réfléchissons à mettre en place une offre plus spécifique pour les conseillers sur l'épargne salariale.

info NEWSManagers

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant