CPR AM croit au thème du " vieillissement" à l'international

le
0
(NEWSManagers.com) - Le FCP de droit français CPR Silver Age, lancé le 22 décembre 2009, atteint à présent 80 millions d'euros et a collecté 28 millions depuis le début de cette année. La barre des 100 millions semble à portée pour la fin de cette année, et CPR Asset Management (groupe Amundi) a obtenu début octobre l'agrément de la BaFin pour la commercialisation en Allemagne tandis qu'un dossier d'homologation a déjà été déposé auprès de la Finma suisse. La Suède est également dans le collimateur et CPR n'exclut pas de créer un clone luxembourgeois, pour toucher une clientèle encore plus vaste.

L'idée de base consiste à utiliser la tendance séculaire du vieillissement de la population pour créer un portefeuille d'une cinquantaine de valeurs susceptibles de connaître sur le long terme une croissance supérieure à celle de l'économie et des marchés européens. Depuis le lancement, le fonds affiche (au 15 octobre) une performance de 29,9 % (22,3 % depuis le début de l'année) contre 16,9 % (13,3 %) pour le MSCI Europe en euros, dividendes réinvestis, qui est un repère commercial, les gérants Vafa Ahmadi (responsable de la gestion actions thématique) et Clément Maclou construisant un portefeuille de conviction très actif (environ 50 valeurs) qui s'éloigne très sensiblement de cet indice.

Cela se traduit par des surpondérations très importantes pour les valeurs correspondant aux sept macro-secteurs pertinents (épargne financière, dépendance, équipements de santé, loisirs & mode de vie, produits de soin, pharmacie et sécurité). Sans qu'il s'agisse d'un fonds ISR, les gérants incorporent une dimension éthique à leur choix de valeurs, en s'aidant des travaux de Vigeo et d'Amundi ISR. Le fonds bénéficie aussi des conseils d'un comité d'experts de 9 membres dirigé par Gilles Duthil, président de l'institut Silverlife, centre de recherche sur l'économie du vieillissement.

Au démarrage, ce fonds a surtout intéressé des investisseurs institutionnels, des mutuelles et des structures d'épargne salariale. A présent, il semble éveiller de l'appétence chez les banquiers privés, les multigérants et les allocateurs.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant