CPR AM accorde sa préférence aux actions pour 2014

le
0

(NEWSManagers.com) - Alors que les marchés actions ont connu en 2013 " une année exceptionnelle" , selon Arnaud Faller, directeur des investissements de CPR AM, la société de gestion maintient pour 2014 une allocation d'actifs qui privilégiera cette classe d'actifs. Après avoir payé un lourd tribut à la crise financière de 2008, " les actions ont commencé à comblé une partie du retard accumulé, a estimé lors d'une rencontre avec la presse Malik Haddouk, directeur de la gestion diversifiée de CPR AM. " Les excès de la crise ont été, en grande partie corrigés" . Toutefois, la société de gestion, filiale d' Amundi, refuse de tomber dans l'euphorie. Ainsi, s'agissant des actions européennes, " 2014 sera une année micro-économique et les investisseurs vont regarder davantage les résultats des entreprises" , a jugé Malik Haddouk, qui n'a pas manqué de souligner que la hausse des marchés actions en zone euro depuis plus de deux n'était pas liée à la croissance des profits des entreprises mais à l'expansion des ratios de valorisation. " La hausse des marchés actions ne pourra se poursuivre sans progression marqué des bénéfices des entreprises" , a avancé Malik Haddouk.

Prudente sur les actions de la zone euro, CPR AM maintient en revanche un biais favorable au Japon, pays qui présente " les perspectives de croissance des bénéfices les plus importantes de tous les marchés" , a observé Malik Haddouk qui reste également positif sur les actions américaines. Toutefois, CPR AM entend rester à l'écart des actions des pays émergents. " Il est encore trop tôt pour revenir sur les marchés émergents" , a estimé Arnaud Faller, précisant que l'écart de croissance avec les pays développés se réduit.

Sur le crédit, la société de gestion reste positive sur le haut rendement (high yield) mais elle entend privilégier le high yield européen au high yield américain où " les spreads devraient poursuivre leur détente alors qu'ils devraient se stabiliser aux Etats-Unis" , précisent les gérants.

Enfin, CPR AM maintient sa prudence sur les obligations d'Etat, conservant une sous-exposition continue sur cette classe d'actifs. " Nous y serons peu présents, à l'exception des dettes périphériques de la zone euro même si nous pensons que la majeure partie du resserrement est derrière nous" , a précisé Malik Haddouk. Le couple rendement / risque conduit toutefois CPR AM à privilégier l'Espagne sur le court terme, puis l'Italie sur le moyen terme.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant